Artisanat de Marrakech

Artisanat de Marrakech et touristes

Voir aussi :

A chaque fois que l’on va quelque part sur cette planète, il y a toujours des produits locaux, des « souvenirs » vendus aux touristes. Le plus souvent, il s’agit de produits « typiques », représentatifs d’un savoir-faire unique que l’on ne retrouve pas ailleurs. Marrakech est une ville bien connue pour son artisanat, mais également pour son attractivité touristique…

Artisans de Marrakech

La ville rouge, haut lieu du tourisme marocain, est peuplée d’artisans. Rien que dans la Médina, le centre historique, ce sont 40000 artisans qui y travaillent et y vendent leurs fabrications. Sur l’ensemble de la ville, le nombre d’artisans montre à plus de 150000 personnes, soit la moitié de la population active ! C’est peu dire si l’artisanat est d’une importance capitale à Marrakech…

Services à thé

Un grand choix de services à thé, avec leurs plateaux en métal.

Porte en bois travaillée d'un riad

Les portes en bois du riad où nous avons logé étaient un bel exemple de l’artisanat sur bois marocain.

Les produits d’artisanat sont très recherchés, et Marrakech exporte une bonne partie de sa production à l’étranger. La France est un partenaire commercial privilégié, captant un tiers des exportations de l’artisanat de Marrakech. A ces chiffres, il faut ajouter les achats effectués par les touristes sur place, qui veulent emmener avec un eux un souvenir de Marrakech. Au total, la plupart de la production artisanale est vendue soit à l’étranger, soit à des étrangers, les marocains ne représentant plus qu’un tiers des ventes. On peut dire que c’est normal, une fois que vous avez acheté votre poterie, vos tapis ou vos sacs à mains, vous n’avez pas besoin d’en racheter tous les ans…

Vannerie de Marrakech

Le travail de la vannerie est bien visible dans les cabas et autres sacs qui se vendent dans les souks.

Nous n’avons plus en France ce type de produits « faits main », à des tarifs accessibles, même en appliquant la majoration « touriste » effectuée dans les bazars de la ville. Les artisans français sont devenus rares et chers, travaillant de plus en plus pour le marché du luxe : c’est, pour eux, une question de survie. Mais au Maroc, malgré la concurrence des produits industriels à très bas coût, l’artisanat est toujours vivant.

Authenticité de l’artisanat marocain

Sans aller jusqu’à dire que tout est 100% marocain, nous pouvons affirmer que la majeure partie de ce que l’on trouve en vente à Marrakech est une production locale. Bien sûr, certains éléments utilisés pour fabriquer un objet sont peut-être produits industriellement à l’étranger, comme par exemple les fermetures éclairs, les boutons ou même le fil, mais ceci n’enlève en rien la qualité artisanale de l’objet. Difficile aujourd’hui de faire du fil de coton par nos propres moyens !

vendeur de djellabas

Les djellaba, le vêtement nord-africain par excellence, est bien sûr une des vedettes des souks et de l’artisanat marocain.

tapis de marrakech

Rien de mieux pour exposer un tapis que de les étendre sur un mur. Dans ces contrées avec si peu de pluie, ce n’est pas un souci.

Les objets sont très variés, allant de la simple babiole à rapporter en souvenir au tapis qui trônera fièrement dans le salon en passant par, évidemment, la maroquinerie. La réputation de la maroquinerie n’est plus à faire, même s’il faut faire attention à ne pas se faire avoir en « bon touriste » ! Le travail des métaux, que ce soit pour la bijouterie, le fer forgé ou le cuivre est également notable. Cette tradition est encore très visible dans la ville, avec de nombreux éléments d’architecture en fer forgé, comme un arrêt de bus ou les barreaux aux fenêtres. Le mobilier urbain en fer forgé est une tradition bien ancrée à Marrakech, marquant la forte identité de la ville royale.

Panneau en fer forgé à Marrakech

Un bel exemple d’utilisation du savoir faire traditionnel en fer forgé dans le mobilier urbain de la ville.

Ombre dans les rues de Marrakech

Le soleil tape parfois si fort à Marrakech que certaines rues sont équipées d’un grillage permettant d’avoir une ombre salutaire aux passants.

La qualité des objets est malheureusement variable. Ce n’est pas tant la réalisation en elle-même qui est en cause, la qualité des artisans ne faisant aucun doute, mais plutôt le choix des matières premières, qui sont parfois de piètre qualité.

Où acheter de l’artisanat à Marrakech

Le meilleur endroit pour acheter quoique ce soit d’artisanal à Marrakech se trouve à la Médina. Les souks historiques sont ainsi parfaits pour ceux qui aiment se plonger dans l’ambiance qu’il pouvait y avoir il n’y a pas si longtemps, où tout le monde discutait du prix de la marchandise avant de conclure l’affaire. Si vous aimez jouer, d’être toujours dans la négociation et que la sensation d’avoir été pigeonné ne vous rebute pas, c’est simple : vive les souks ! Mais au-delà de ces éternelles discussions marchandes, c’est dans les souks de Marrakech que l’on trouvera la plupart des artisans, regroupés par thèmes. La diversité de ce qui peut être acheté dans ces grands bazars est sans fin.

babouches en vente dans un souk de marrakech

Sans doute le souvenir le plus rapporté de Marrakech : la babouche.

poterie de marrakech

La poterie est l’une des formes d’artisanat les plus anciennes qui soit. La poterie vernissée de Marrakech est très réputée

Pour ceux qui n’aiment pas négocier, qui ne veulent pas jouer au grand jeu du marchandage, il reste toujours la possibilité d’acheter dans l’aéroport de Marrakech, où tous les prix sont affichés, ou à « l’ensemble artisanal de Marrakech », une coopérative d’Etat située près de l’Hôtel de Ville. Quelque part, c’est un peu dommage, autant acheter directement sur Internet de l’artisanat de Marrakech, dans le confort de son salon… les prix n’étant par ailleurs pas forcément moins chers si on sait négocier !

Décorations au dessus d'une porte de Marrakech

C’est peut-être pour moi ce qui m’impressionne le plus dans l’artisanat marocain : ces décorations sont incroyables.

carrelage à Marrakech

Le carrelage, autrefois une grande facette de l’artisanat, est devenu aujourd’hui purement industriel. Si ça se trouve, celui-ci a été fabriqué ailleurs qu’au Maroc!

Infos Utiles


A découvrir aussi

Commentaires
Lire les articles précédents :
Intérieur de la Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle
Intérieur de la Cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle

Quand il vient à Saint-Jacques de Compostelle, le pèlerin à essentiellement un objectif : voir le tombeau de l’apôtre Jacques.

Fermer