Plaza Mayor de Valladolid, Espagne

Plaza Mayor de Valladolid, Espagne

Les grandes places en Espagne, c’est toute une institution. C’est le lieu privilégié par les habitants de la ville pour se retrouver, que ce soit pour commémorer une victoire sportive du club de foot local, assister à un spectacle ou juste faire la fête.

Cette tradition d’avoir un grand espace au cœur de la ville, où les habitants peuvent se réunir pour toutes les raisons possibles vient en droite ligne de l’héritage romain et des forums. Valladolid, capitale de la région de Castille-et-Léon, se trouve au nord de l’Espagne. Ancienne capitale politique de Charles Quint, la ville est riche de trésors patrimoniaux. La Plaza Mayor, centre névralgique de Valladolid, est un lieu de passage obligé pour ceux qui veulent découvrir la place « modèle » à l’espagnole, la place de forme régulière, architecturalement cohérente et uniforme. Il s’agit en effet du premier exemple architectural de cette nouvelle façon de faire une grande place au centre des grandes villes d’Espagne.

Plaza Mayor de Valladolid

Plaza Mayor de Valladolid

Ancienne Plaza Mayor de Valladolid

La Plaza Mayor, présente depuis les origines modestes de la ville, était située au XIème siècle en dehors de l’enceinte défensive de ce qui n’était alors qu’un gros village. C’est avec l’arrivée du nouveau comte, Pedro Ansurez, que la ville connaîtra une rapide croissance : il faut dire que c’était précisément la mission que lui avait confiée le roi Alphonse VI de Castille et Léon.

Statue de Pedro Ansurez

Statue de Pedro Ansurez

L’emplacement actuel de la Plaza Mayor n’était pas encore à ce moment le lieu où se trouvait le siège de la ville. Le nouveau palais du comte était situé sur une autre place, la Plaza Santa Maria, du nom des deux églises, Santa Maria La Mayor et Santa Maria La Antigua. Le transfert au XIIIème siècle du marché qui y avait lieu vers l’emplacement de la Plaza Mayor actuelle, connue alors sous le nom de « Plaza del Mercado » (Place du Marché) donna le coup d’envoi à son développement. Petit à petit, les institutions de Valladolid vont se déplacer vers ce nouveau centre économique de la ville, où se trouvait déjà le couvent de San Francisco.

Difficile de conserver une unité entre des immeubles modernes et d'époque.

Difficile de conserver une unité entre des immeubles modernes et d’époque.

Nouvelle Plaza Mayor de Valladolid

Un gigantesque incendie en septembre 1561 ravagea Valladolid et sa Plaza del Mercado, devenue Mayor. Les travaux de reconstruction démarrent immédiatement, confiés à l’architecte Francisco de Salamanca. La nouvelle place qu’il dessinera servira dès lors de modèle aux autres Plaza Mayor d’Espagne et de l’Empire Espagnol.

Vue sur l'une des 10 rues qui partent de la place, la Calle Santiago.

Vue sur l’une des 10 rues qui partent de la place, la Calle Santiago.

Le projet, approuvé par le roi d’Espagne Philippe II (qui était originaire de Valladolid), devait trancher avec la vieille ville. Il s’agit désormais de faire un plan urbain ordonné, avec une place de forme régulière d’où partent des rues rectilignes. La circulation est ainsi simplifiée, on sort des anciennes rues tortueuses du Moyen-âge. Il subsiste toutefois aujourd’hui quelques petites rues de ce temps révolu, comme la « calle Viana ».

Ayuntamiento, l'Hôtel-de-Ville.

Ayuntamiento, l’Hôtel-de-Ville.

La Plaza, désormais « Mayor », devient l’adresse de la nouvelle mairie, la Casa Consistorial de Valladolid. Construite par Juan Sanz de Escalante, il faudra 15 ans pour la terminer, entre 1562 et 1577. Menaçant ruine au XIXème siècle, l’édifice sera détruit en 1879 pour donner place à celui que nous pouvons admirer aujourd’hui, au même emplacement. L’édifice actuel, de style éclectique est l’œuvre de l’architecte Enrique María Repullés y Vargas et ne sera inauguré finalement qu’en 1908.

Détail d'une des tours de l'Hôtel-de-Ville de Valladolid.

Détail d’une des tours de l’Hôtel-de-Ville de Valladolid.

Le couvent de San Francisco fera partie de la Plaza Mayor jusqu’à sa démolition au XIXème siècle. Ces changements ont ont raison de l’unité architecturale de la place, qui s’éloigne petit à petit du projet initial de Francisco de Salamanca. A sa place, nous trouvons aujourd’hui le Théâtre Zorilla.

Architecture de la Plaza Mayor

Les principales caractéristiques d’une Plaza Mayor sont toutes visibles ici, n’oublions pas que c’est elle qui a servi de modèle aux autres. La place, rectangulaire, est entourée de portiques. Les colonnes sont en granit, avec des chapiteaux de bois. Les édifices, pour l’architecte originel, devraient avoir trois étages, avec des balcons au premier. Le sol est quadrillé depuis 1996, avec au centre la statue monumentale en bronze du comte Pedro Ansurez, œuvre du sculpteur Aurelio Rodríguez-Vicente Carretero, installée ici en 1903. La beauté de la place est un peu gâchée par les entrées du parking souterrain, mais il faut dire que ça reste discret. C’était sûrement pour la bonne cause : mieux vaut voir les voitures stationnées au sous-sol que sur la place elle-même ! D’autres choses peuvent faire tiquer, comme cet immeuble à un coin de la place, visiblement abandonné et muré, va savoir pourquoi…

Un des beaux immeubles traditionnels de la Plaza Mayor, avec ses trois étages comme l'avait voulu Francisco de Salamanca.

Un des beaux immeubles traditionnels de la Plaza Mayor, avec ses trois étages comme l’avait voulu Francisco de Salamanca.

Détail d'une colonne et chapiteau d'un portique.

Détail d’une colonne et chapiteau d’un portique.

Promenade sur la Plaza Mayor

La première impression qui se dégage d’une grande place où les voitures ne sont pas les bienvenues, c’est son calme. Ne pas entendre les bruits de la circulation en plein centre-ville, où les gens peuvent se promener, prendre leur café et discuter, ça fait toute la différence ! Je trouve qu’un tel espace aurait dû être obligatoire dans toutes les villes du monde. Un lieu à vivre, dévolu aux citadins, un point de rendez-vous à l’abri de l’agression de l’automobile. La place a toujours été un lieu de rassemblement, mais pas forcément pour des raisons festives : on se souvient que c’est ici que sont joué la plupart des drames de l’inquisition à Valladolid. Aujourd’hui, cette charmante place est dévolue au loisir, au plaisir de prendre un café en terrasse et de regarder quelques instants le superbe édifice de l’Hôtel de Ville de Valladolid.

Photos de la Plaza Mayor de Valladolid

Cette absence de voitures est étrange, on est plus trop habitués de voir ça dans une grande ville!

Cette absence de voitures est étrange, on est plus trop habitués de voir ça dans une grande ville!

La place n'est pas un musée: elle est dévolue aux gens, qui peuvent venir ici prendre un café, et non pas faire leurs emplettes de mode...

La place n’est pas un musée: elle est dévolue aux gens, qui peuvent venir ici prendre un café, et non pas faire leurs emplettes de mode…

A droite, la calle Jesus, une rue qui part de la Plaza Mayor, avec l'église penitencial de Nuestro Padre Jesús Nazareno

A droite, la calle Jesus, une rue qui part de la Plaza Mayor, avec l’église penitencial de Nuestro Padre Jesús Nazareno

Infos Utiles

[osm_map lat=”41.648" lon=”-4.736" zoom=”12" width=”100%” height=”450"]

Localisation de Valladolid


A découvrir aussi

Commentaires
Lire les articles précédents :
La Tour d’Hercule, plus vieux phare du monde
La Tour d’Hercule, plus vieux phare du monde

Ce phare, situé à La Corogne en Espagne, est toujours en activité après 2000 ans. Visite de l'édifice, en photos...

Fermer