Jardins de Rome - Espaces verts romains

Jardins de Rome – Espaces verts romains

Voir aussi :

Rome, pourtant l'archétype même de la Ville depuis l'Antiquité, a toujours été intimement liée à ses jardins et à la Nature.

Jardins romains

La ville par excellence, qui a dicté les fondations même de nos villes modernes, c’est bien sûr Rome. De simple groupement de petits patelins à l’origine, elle est devenue la capitale d’un immense empire, qui est la pierre angulaire, le socle sur lequel repose notre culture occidentale. Mais Rome, tout autant ville qu’elle est, n’a pas oublié quelque chose de primordial pour toute ville moderne : ses espaces verts. D’innombrables jardins et d’espaces verts viennent donner un peu de verdure aux romains, qui y sont très attachés depuis l’Antiquité.

Rome, la ville des sept collines

Rome, la ville des sept collines

Les collines de Rome

Une petite promenade photographique s’impose dans ce que je considère, du haut de ma faible connaissance du monde, comme étant une des plus belles (grandes) villes du monde. Et oui, rien que ça, autant annoncer la couleur et mon parti pris. Mais un petit rappel des faits s’impose au préalable. La capitale du Latium, et de l’Italie, est connue pour ses sept collines. Ces collines, même si elles ne sont pas très hautes, ont un impact positif sur le paysage : lorsqu’elles sont boisées, elles donnent un horizon vert aux romains. En effet, visibles de partout, elles dominent le paysage urbain avec leur verdure et leurs arbres. Je ne sais pas si c’est une illusion d’optique, mais ceci donne l’impression que Rome est imbriquée dans une forêt, on a l’impression que la ville dispose de grands espaces verts.

Sur la gauche, entrée de la Villa Borghese

Sur la gauche, entrée de la Villa Borghese

Splendides jardins, invisibles d'en bas, cachés derrière de grands murs

Splendides jardins, invisibles d’en bas, cachés derrière de grands murs

Jardins privatifs

Une récente étude dont je ne me souviens plus la provenance ni les conditions de réalisation donnaient en général les villes du nord de l’Europe en première position en ce qui concerne les espaces verts. Rome, malgré cette richesse verdoyante, n’était pas bien classée. Ce genre d’étude doit à peu près reposer sur du « n’importe quoi » ou alors on ne prend en compte que les espaces verts publics? Parce que Rome, en plus d’avoir de nombreux espaces verts publics, avec ses squares, ses jardins accessibles au public, possède en plus de très nombreux jardins privatifs. Une de mes photos montre bien d’ailleurs ce qui se passe derrière les murs d’une maison romaine, avec une végétation luxuriante, pourtant invisible des yeux des passants, qui eux ne voient qu’un mur. C’est le même principe pour les jardins en terrasse privatifs.

On a l'impression d'avoir une forêt en pleine ville

On a l’impression d’avoir une forêt en pleine ville

La Place du Colisée, bordée d'arbres de toutes sortes

La Place du Colisée, bordée d’arbres de toutes sortes

Vestiges verdoyants

Peut-être ce qui donne cette impression d’espace, de verdure, c’est aussi les ruines de l’ancienne Rome. Si les romains ne peuvent plus construire par dessus ces vestiges de l’Antiquité, c’est sûr que cet espace « vide » de grands immeubles peut bien être décoré de pelouses, d’arbres et de fleurs. Automatiquement, le centre de la ville est ainsi verdoyant, avec de beaux pins parasols, des palmiers, ou même des oliviers, des arbres du sud, des arbres de la Méditerranée. Il n’est pas rare de se retrouver sur un parc, en train de prendre tranquillement le soleil, et de se souvenir que sous nos pieds, il y avait un monument majeur de l’Antiquité romaine, comme c’est le cas pour la Domus Aurea, l’immense palais de Néron.

Dérrière les arbres, le Théatre de Marcellus

Dérrière les arbres, le Théatre de Marcellus

Bien souvent, la nature reprend ses droits

Bien souvent, la nature reprend ses droits

Jardins du Vatican

Que dire des jardins du Vatican, havre de paix et de calme absolu, des jardins soignés, où les jardiniers doivent être des artistes hors normes. Si j’étais riche, mon cadre de vie idéal serait une villa romaine avec un grand parc arboré, le rêve. Le Pape doit pouvoir se reposer et méditer, en se promenant dans ces grands jardins, réservés et discrets. On les voit du haut de l’église Saint Pierre, c’est fabuleux. On peut voir le blason de la papauté, savamment réalisé avec des plantes taillées. Quelle chance ils ont, ces religieux, de pouvoir profiter d’un endroit tellement rempli d’Histoire, un endroit si propice au repos ou à la réflexion, alors qu’à deux pas, c’est l’agitation propre d’une capitale du monde…

Jardin du Mausolée d'Hadrien, aujourd'hui le Château Saint-Ange

Jardin du Mausolée d’Hadrien, aujourd’hui le Château Saint-Ange

Route passant par l'un des plus beaux jardins romains, la Villa Borghese

Route passant par l’un des plus beaux jardins romains, la Villa Borghese

Muro Torto

Dans Rome, on peut prendre une route dépourvue de maisons, uniquement bordée d’un grand mur. C’est la route du mur tordu, ou en italien, Muro Torto. Ce mur soutient la terre des jardins et est vital pour la ville. La route borde également le jardin le plus emblématique de la ville, la Villa Borghese. Ce parc fait, pour info, 80 hectares. C’est presque le double du plus grand espace vert parisien (hormis les bois de Boulogne ou de Vincennes), à savoir le cimetière du Père Lachaise! Dans ce parc, de nombreux monuments et de musées, donnant une toute autre allure à une promenade dans un musée.

L'Aqua Claudia sur le Palatin

L’Aqua Claudia sur le Palatin

Le pin parasol est l'arbre roi de Rome

Le pin parasol est l’arbre roi de Rome

Arbres dans les rues

La ville n’est pas que constituée de parcs ou de jardins. Quand on parle d’espaces verts, pour ma part, je parle également des arbres présents dans une rue. Là-dessus, les grandes artères de la capitale italienne en sont bien fournies également, il n’y a pas beaucoup d’endroits où il serait impossible de voir un pin parasol… Il suffit de regarder les photos du Tibre, et de s’apercevoir que des arbres, il y en a partout! De plus, avantage non négligeable quand on est dans le sud, une grande partie des arbres ne perdent pas leurs feuilles, comme c’est le cas des pins parasols, ne donnant pas cet air sinistre caractéristique de l’Hiver à la ville. Définitivement, c’est dommage que je ne parle pas l’italien! Peut-être que j’en saurais un peu plus sur les cotés négatifs de ce beau pays, parce que là, à part le président du conseil, je ne vois pas… quand je vous disais que j’avais un clair parti pris ! :)

Photos des jardins de Rome

Sous ce jardin où aujourd'hui on joue au basket, il y avait la Domus Aurea, le Palais de Néron

Sous ce jardin où aujourd’hui on joue au basket, il y avait la Domus Aurea, le Palais de Néron

Le Parco Oppio est tout proche du Colisée

Le Parco Oppio est tout proche du Colisée

Les arbres, variés, sont intimement liés à la ville

Les arbres, variés, sont intimement liés à la ville

Les jardins sont soigneusement entretenus, avec de belles pelouses

Les jardins sont soigneusement entretenus, avec de belles pelouses

Palais du Gouvernement du Vatican, vu panoramique sur ses fabuleux jardins

Palais du Gouvernement du Vatican, vu panoramique sur ses fabuleux jardins

Voici la maison idéale, en pleine ville, mais avec un grand parc privé, au soleil…

Voici la maison idéale, en pleine ville, mais avec un grand parc privé, au soleil…

Sur la gauche, le Colisée

Sur la gauche, le Colisée

Sur les pelouses proches de l'Arc de Constantin

Sur les pelouses proches de l’Arc de Constantin

Tapis de verdure et vestiges de Rome, ville Impériale

Tapis de verdure et vestiges de Rome, ville Impériale

Les paysages romains sont totalement aménagés, avec ici des murs qui retiennent la terre

Les paysages romains sont totalement aménagés, avec ici des murs qui retiennent la terre

Muro Torto

Muro Torto

Infos Utiles

Réservation d’hôtel à Rome



Booking.com


A découvrir aussi

Commentaires
Lire les articles précédents :
Le Blanc, petite ville française de l'Indre, sur la Creuse
Le Blanc, petite ville française de l’Indre, sur la Creuse

J'ai découvert une chouette petite ville traversée par la Creuse, un affluent de la Vienne, elle même un affluent de...

Fermer