Photos du Tibre et de ses ponts, fleuve de Rome

Photos du Tibre et de ses ponts, fleuve de Rome

Voir aussi :

Rome, Ville Éternelle, fondée 753 ans avant la naissance du Christ, est traversée par le Tibre, fleuve qui servait de relais entre la Ville et son port, Ostie, lors de la période Antique.

Durant l’Antiquité, le fleuve grouillait d’activité, avec les innombrables bateaux transportant des marchandises vers la plus grande ville de l’Empire Romain, Rome.
Aujourd’hui, le Tibre a perdu sa vocation industrielle et commerciale, n’étant plus qu’un fleuve « décoratif ». C’est pour moi, une des parties les plus négligées de Rome, qui n’a pas valorisé son principal cours d’eau. Il n’y a pas, ou très peu, de vie sur les Quais romains. Mais ceci n’empêche pas de pouvoir admirer certains paysages que je vais partager avec vous! Le Tibre, même s’il est aujourd’hui très calme, n’en est pas moins très joli.

Le Tibre

Le Tibre

Chateau Saint-Ange

Chateau Saint-Ange

Le Tibre Antique

Le Tibre, ou Tevere en Italien et Tiberis en latin, servait, pendant la monarchie romaine, de frontière, entre la Ville naissante, et les Étrusques. L’autre rive n’était donc pas occupée, et les quais n’étaient pas exploités. Il faut savoir que la ville originelle, composée de 7 collines comme chacun sait, avait un territoire marécageux, qui avait nécessité de très importants travaux d’assèchement, avec la création par exemple de la Cloaca Maxima, le plus ancien égout de Rome. Tout ceci n’invite guère à l’activité en ces endroits. Il valait mieux s’éloigner de l’insalubrité du Tibre et de ses berges. De plus, le Tibre servait, en grande partie, le système défensif de la ville : le fleuve était longé par le Mur d’Aurélien, fortification de la ville.

Pont Vittorio Emanuele II

Pont Vittorio Emanuele II

Depuis lors, beaucoup d’eau ont coulé sous les ponts, la ville occupe les deux cotés du fleuve, avec son quartier bien connu, le Trastevere, ce qui veut dire « au delà du Tibre », réservé aux étrangers (notamment les juifs) pendant une bonne partie de l’Antiquité. Aujourd’hui, le Tibre permet quelques croisières pour les touristes, mais surtout, est utilisé par les équipes locales d’aviron, une longue tradition locale. On les voit ramer sur une photo de cet article, cherchez bien :)

Pont de Rome

Pont de Rome

Le divorce du Tibre et de Rome

Si les romains ont perdu le contact avec leur fleuve, c’est en grande partie à cause des hautes murailles qui ont été construites entre 1870 et 1926. Le fleuve s’est retrouvé loin des regards et isolé. Mais au moins, la Ville n’est plus sujette aux crues et débordements du fleuve. Petit à petit, les romains reprennent possession de leur Tibre, avec les clubs sportifs, on l’a vu, ou, plus récemment, une initiative à la « Paris Plage ».

Tibre: géographie

Le Tibre, qui prend sa source au mont Fumaiolo en Émilie-Romagne, a 1268 mètres d’altitude, fait 405 kms de long, et est la raison pour laquelle Rome existe. Il permettait aux paysans d’irriguer leurs terres, d’apporter des marchandises de Ombrie, et d’avoir à portée de main une source d’eau intarissable. Son nom étrusque, « Rumon », évoque même la possibilité d’être à l’origine du nom « Rome ». Le forum Boarium (aux boeufs), situé à proximité, était justement le point des échanges commerciaux, où tous affluaient : les romains, les marchands venus par le fleuve, et les voisins étrusques, qui traversaient le premier pont de Rome, construit en bois, le pont Sublicius. Pour l’anecdote, et qui démontre l’importance commerciale du fleuve à l’époque, le monte Testaccio n’est rien d’autre qu’une colline artificielle, correspondant aux entassements successifs des amphores jetées à cet endroit par les marchands, qui n’en avaient plus l’utilité.

Insula Tiberina

Insula Tiberina

Il n’y a qu’une seule île à Rome, l’île Tibérine. Sur cette île se situait le temple romain consacré au dieu de la médecine Esculape, qui a été remplacé depuis par… un hôpital. C’est sur cette île que nous trouverons le plus ancien pont de Rome, toujours existant, le pont Fabricius : il a été créé en -62 avant J. -C. ! On y trouvera aussi, comme partout à Rome, des églises, notamment la basilique de Saint-Barthélemy-en-l’Île.

Ponte Sant'Angelo

Ponte Sant’Angelo

Quand on se promène le long du Tibre, en se dirigeant vers le Castel Sant’Angelo, ce qui peut surprendre, c’est le calme. Il n’empêche que c’est un des endroits les plus magiques de la Ville Eternelle : on se surprend à imaginer les anciens marchands qui naviguaient dessus, ou alors ces romains qui se baignaient dans ses eaux, traversées à l’époque impériale, par 9 ponts. Aujourd’hui, les ponts qui le traversent sont d’une grande beauté, surtout celui qui part du Château Saint-Ange (ou Castel Sant’Angelo) : le Pont Saint-Ange (anciennement Pont Aelius), construit par l’empereur Hadrien et son Mausolée (actuel Château Saint-Ange. Il est parsemé de statues, toutes magnifiques bien sûr. Décidément, j’adore cette ville.

Statues du pont Sant'Angelo

Statues du pont Sant’Angelo

Pont Saint-Ange

Pont Saint-Ange

Infos Utiles

Réservation d’hôtel à Rome



Booking.com

Trouver un hôtel

Booking.com

Commentaires

Lire les articles précédents :
Photos des toits de Rome
Photos des toits de Rome

Arriver en haut d'une des sept collines, s'arrêter et observer la Ville Éternelle. Tout simplement.

Fermer