Ponts et canaux d'Amsterdam

Ponts et canaux d’Amsterdam

Amsterdam, la capitale des Pays-Bas, possède un indéniable avantage : l'Amstel, une rivière navigable et proche de la mer.

Amstel

L’eau est essentielle à la vie. Depuis toujours, les hommes se sont établis à proximité de sources abondantes d’eau douce, qu’ils pouvaient boire ou utiliser pour l’agriculture. Si en plus on avait accès à la navigation, l’endroit était idéal pour y habiter. Aujourd’hui, nous profitons de l’omniprésence de l’eau à Amsterdam, en nous promenant le long des canaux d’Amsterdam ou de son célèbre port…

Les ponts amstellodamois portent fièrement leur nom

Les ponts amstellodamois portent fièrement leur nom

Histoire des canaux d’Amsterdam

Amsterdam n’est pas une ville ancienne, concrètement à la plupart des villes d’Europe. Ce n’est qu’au Moyen-âge, au XIIIème siècle, que la ville fut créée, grâce à une nouvelle digue – dam – en néerlandais sur l’Amstel : Amsterdam veut tout simplement dire “digue sur l’Amstel”. Très rapidement, sa situation géographique favorable permit à la ville de se développer de façon spectaculaire. C’est au début de l’âge d’or néerlandais, à la fin du XVIème siècle et pendant tout le XVIIème siècle, que les canaux furent construits.  La ville d’Amsterdam se devait de répondre à l’importante arrivée de nombreux migrants, venus à la recherche d’une liberté qu’ils n’avaient pas dans leur pays d’origine. C’est le cas pour les juifs portugais, réfugiés de l’Inquisition catholique. C’est donc une croissance planifiée qui fut organisée, avec ces nouveaux canaux qui permettaient de défendre la ville, de réguler les transports et d’abriter les bateaux. Cette planification est d’ailleurs bien visible lorsque l’on regarde une carte de la ville, avec ces cent kilomètres de canaux symétriques, bien ordonnés, couverts de 1200 ponts! C’est le “Amsterdam grachtengordel”, la ceinture de canaux d’Amsterdam. Ce n’est pas pour rien si on surnomme Amsterdam de “Venise du Nord”…

Canal d'Amsterdam, la nuit

Canal d’Amsterdam, la nuit

Kolkswaterkering

Kolkswaterkering

L’importance culturelle et historique des canaux est telle que l’Unesco les a inscrits au Patrimoine Mondial de l’Humanité en 2010. Cette ceinture de canaux est aujourd’hui constituée de quatre canaux principaux et classés, le Singel, le Prinsengracht, le Keizergracht et le Herengracht. Ces grands canaux, symétriques, sont reliés entre eux par des canaux secondaires. Vu de haut, on dirait une demi-lune un peu penchée. Les 8000 monuments qui sont au bord des canaux ont également été classés, et participent à la beauté d’une balade au bord de l’eau, comme nous l’avons pu vivre lors d’un week end à Amsterdam.

Le Koninklijk Theater Carré, vu depuis le Magere Brug

Le Koninklijk Theater Carré, vu depuis le Magere Brug

Au fond, le Magere Brug

Au fond, le Magere Brug

Une multitude de ponts permettent aux voitures, aux piétons et surtout aux vélos de traverser les canaux.  80 ponts enjambent les canaux principaux. Ils sont parfois levants, comme l’ancien Magere Brug, la plupart du temps fixes. On trouve également des écluses, d’une importance fondamentale : il ne faut pas oublier que nous sommes ici bien souvent en dessous du niveau de la mer! Les canaux d’Amsterdam sont vivants, et ont évolué au fil des siècles. Certains n’existent plus, comme le Damrak, bouché au XIXème siècle, ou le Rokin, dans les années 30 du XXème siècle. Ce sont aujourd’hui de larges voies de circulation routière. Il existe des projets pour construire d’autres canaux, dans la partie nord de la ville, afin de transformer les canaux actuels en forme de demi-cercles en cercles complets. C’est à l’étude en tout cas, un jour peut-être…

Le Magere Brug (en néérlandais, le Pont Maigre)

Le Magere Brug (en néérlandais, le Pont Maigre)

L'Amstel, avec le clocher de l'église Zuiderkerk au fond

L’Amstel, avec le clocher de l’église Zuiderkerk au fond

Canaux d’Amsterdam

Les quatre canaux classés d’Amsterdam, situés en plein coeur de la vieille ville, mettent en valeur par leur beauté la ville néerlandaise, mais ils ne sont pas seuls. Les canaux du Jordaan valent également le détour! Il convient, avant d’aborder spécifiquement les canaux d’Amsterdam, d’expliquer un peu le sens de certains mots pour les néerlandais. Ils ont trois mots pour désigner un canal, suivant leur utilisation. Kaanal est le mot utilisé pour un canal servant à relier un point A à un point B, qui traverse la campagne. Il n’est donc généralement pas en ville.

Pont Scharrebiersluis

Pont Scharrebiersluis

Au bout du canal, le Scheepvaart museum

Au bout du canal, le Scheepvaart museum

Canal Singel

Singel, c’est l’ancien terme pour désigner les douves de la ville. Avec l’expansion urbaine, le Singel est intégré aux autres canaux, mais conserve son nom. A Amsterdam, c’est donc le premier des canaux en partant du centre-ville. Il servait, vu son nom, de douves à la ville du Moyen-âge, et avait donc un rôle essentiellement défensif. C’est au bord de ce canal qu’on peut trouver par exemple le célèbre Marché aux Fleurs, où l’on trouve toutes sortes de tulipes. Il va de l’Ij, une rivière du nord-ouest de la ville, à l’Amstel. Il est enjambé par le Torensluis, le plus ancien pont de la ville, et également le plus large.

Niveau de l'eau : en dessous du niveau de la mer!

Niveau de l’eau : en dessous du niveau de la mer!

Les canaux permettent d'avoir une vue dégagée

Les canaux permettent d’avoir une vue dégagée

Canal Herengracht

Gracht est le terme employé pour les canaux d’Amsterdam. C’est une voie d’eau au sein d’une ville, bordée de rues, avec des habitations. L’Herengracht est beaucoup plus large que le Singel. Il est l’un des trois principaux canaux d’Amsterdam. En partant du centre de la ville, il vient tout de suite après le Singel. C’est ici que l’on trouve le Jardin Botanique. Son nom en néerlandais veut dire “Canal des Patriciens“. La “Courbure d’Or”, le Gouden Bocht est une section très célèbre du canal, avec ses splendides façades, entre les ponts Leidsestraat et Vijzelstraat. C’était ici où vivaient les citoyens les plus riches de la ville, d’où les nombreux monuments que l’on peut regarder aujourd’hui.

Canal Keizersgracht

Le Keizergracht, le “Canal de l’Empereur“, est le plus large des trois canaux principaux d’Amsterdam. Il est nommé ainsi en l’honneur de l’Empereur Maximilien Ier du Saint-Empire Germanique.

Canal Prinsengracht

C’est le “Canal du Prince“, nommé ainsi en l’honneur du Prince d’Orange, Guillaume Ier. C’est logiquement, étant celui qui est le plus à l’extérieur, le plus long.

Les néérlandais profitent d'un dimanche matin, en faisant un peu d'aviron

Les néérlandais profitent d’un dimanche matin, en faisant un peu d’aviron

Les façades des immeubles sont superbes, le long des canaux

Les façades des immeubles sont superbes, le long des canaux

Si vous avez remarqué, le nom des canaux semble ne pas avoir été choisi au hasard. Les gens qui avaient fait le plan d’urbanisation de la ville avaient, en nommant les nouveaux canaux naissants venus compléter l’ancien Singel, joué de beaucoup d’humour. Le premier canal,  “Herengracht”, le canal des patriciens, était ainsi nommé en se référant aux amstellodamois, qui étaient les patriciens de la ville. C’est, au niveau de la hiérarchie, le plus important des trois nouveaux canaux, vu qu’il est plus proche du centre. Le deuxième canal, le Keizergracht, le canal de l’Empereur, était donc moins important que les patriciens! Le troisième canal, Prinsengracht, le canal des Princes, était donc logiquement moins important que l’Empereur.  Si cette légende est vrai, c’était très bien pensé :) !

Un des nombreux canaux du Jordaan

Un des nombreux canaux du Jordaan

Dirk Van Nimwegenbrug

Dirk Van Nimwegenbrug

D’autres canaux valent le détour, comme les canaux du centre ville, comme le Zwanenburgwal où vivait Rembrandt. Le Brouwersgracht relie les canaux principaux entre eux coté nord-ouest. Le Singelgracht, à ne pas confondre avec le Singel, marque la limite extérieure d’Amsterdam au moment de sa construction. C’est entre le Singelgracht et le Prinsengracht que l’on trouve le quartier Jordaan, avec ses nombreux petits canaux. Ce quartier est le symbole de la tolérance de la ville d’Amsterdam.

Le Pont Bleu, Blauwbrug

Le Pont Bleu, Blauwbrug

Nous sentons clairement l'inspiration du pont Alexandre III de Paris pour le Blauwbrug

Nous sentons clairement l’inspiration du pont Alexandre III de Paris pour le Blauwbrug

Se balader le long des canaux ou de l’Amstel est reposant. Je ne sais pas si c’est l’eau qui fait ça naturellement, mais il parait que l’effet apaisant est en grande partie responsable de la grande tolérance de la ville. Il suffit de marcher un peu le long d’un canal, bordé d’arbres et d’anciennes maisons bourgeoises pour s’en convaincre. Quel plaisir de manger sur une terrasse avec vue sur le canal!

Photos des ponts et canaux d’Amsterdam

Immeuble moderne, avec une tradition bien néérlandaise : il n'y a pas de rideaux aux fenêtres!

Immeuble moderne, avec une tradition bien néérlandaise : il n’y a pas de rideaux aux fenêtres!

Je trouve la décoration très nordique!

Je trouve la décoration très nordique!

De nombreux bateaux sont stationnés le long des canaux

De nombreux bateaux sont stationnés le long des canaux

Les bateaux-mouche sillonnent les cours d'eau amstellodamois

Les bateaux-mouche sillonnent les cours d’eau amstellodamois

Au fond, le Scharrebiersluis

Au fond, le pont à bascule Scharrebiersluis

Le seul bruit venu perturber la quiétude de ce quartier venait de ce bateau, où était tourné l'émission

Le seul bruit venu perturber la quiétude de ce quartier venait de ce bateau, où était tourné l’émission “popstars”…

Ce n'est pas simple de faire demi tour avec un bateau-mouche aussi grand

Ce n’est pas simple de faire demi tour avec un bateau-mouche aussi grand

Colonne rostrale du Blauwbrug

Colonne rostrale du Blauwbrug

Les canaux sont très résidentiels

Les canaux sont très résidentiels

Infos Utiles

Réservation d’hôtel à Amsterdam



Booking.com


A découvrir aussi

Commentaires
Lire les articles précédents :
La Brenne, le pays des mille étangs
La Brenne, le pays des mille étangs

La Brenne, entre Berry et Touraine, avec sa multitude d'étangs, est le paradis des ornithologue et des promeneurs, venus découvrir...

Fermer