Photos du Grand Trianon à Versailles

Photos du Grand Trianon à Versailles

Voir aussi :

Quand on est gamin, on rêve souvent de vivre dans un palais ou un grand château, comme ces princes et ces rois qui peuplent l'univers enfantin.

Château de rêve

Aujourd’hui que je suis devenu « grand », j’essaie de deviner à quoi pourrait ressembler la vie dans un de ces palais de contes de fée. En me promenant au parc du Château de Versailles, je me suis pris au jeu, et pourquoi pas, imaginer quelle serait la vie au Grand Trianon, le château « personnel » du roi de France Louis XIV. Je vous fais ici un retour d’expérience, avec bien sûr de nombreuses photos à l’appui!

Le Grand Trianon, dans le parc du Château de Versailles

Le Grand Trianon, dans le parc du Château de Versailles

Situation géographique

Le Grand Trianon, comme chacun sait, se trouve à Versailles, à proximité du Château. Distant seulement de quelques kilomètres de Paris, tout est donc facilement accessible, même si je trouve le RER un peu loin. La boulangerie aussi. Pas facile de faire ses courses autrement qu’avec une voiture dans ces conditions! C’est un point négatif, mais… si on a les moyens de vivre au Grand Trianon, je suis pas sûr que ça joue véritablement en défaveur du palais. Mais qu’en est-il du petit plaisir d’aller acheter sa baguette soi-même?

Aile nord, coté cour. C'est un cadre magnifique pour de nombreux photographes.

Aile nord, coté cour. C’est un cadre magnifique pour de nombreux photographes.

Facilement remplacé par le petit plaisir de prendre son petit-déjeuner dans le péristyle, face aux jardins à la française du Grand Trianon, je pense. Le Grand Trianon est inséré dans le grand Parc de Versailles, 815 hectares de verdure, de lacs artificiels, de bois et de presque tranquillité, son on pouvait omettre la foule innombrable de touristes venus des quatre coins du monde.

Sur la place d'Armes devant le Grand Trianon, un vendeur de pommes-de-terre fourrées, La Parmentier. Au saumon, c'était très bon.

Sur la place d’Armes devant le Grand Trianon, un vendeur de pommes-de-terre fourrées, La Parmentier. Au saumon, c’était très bon.

Les touristes arrivent en masse avec le petit train qui fait le tour du parc de Versailles.

Les touristes arrivent en masse avec le petit train qui fait le tour du parc de Versailles.

Histoire de Trianon

On connait aujourd’hui le Grand et le Petit Trianon, palais situés sur le Parc du Château de Versailles. On connait moins l’ancien village de Trianon, qui donna son nom aux palais d’aujourd’hui. Cet ancien village fut racheté par le Roi Soleil, Louis XIV et entièrement rasé en 1668, dans le but précis d’en faire une dépendance du parc de son château, en construction depuis 1664. C’est ici qu’il fera construire un premier « Trianon », le Trianon de Porcelaine comme il fut surnommé à l’époque.

Bâtiment coté midi, vu de la cour d'honneur.

Bâtiment coté midi, vu de la cour d’honneur.

Trianon de Porcelaine

C’était un palais provisoire construit en 1670, avec une structure de bois, et habillé de carrelage, d’où son nom de « porcelaine ». Le Roi aima cette mode inspirée de la célèbre Pagode de Nankin, qui inspira tant de personnes à l’époque. Cette pagode, située en Chine, était alors considérée comme étant la huitième merveille du monde, mais elle ne survécu pas à la guerre civile qui ravagea la région au XIXème siècle. Le Trianon de Porcelaine non plus d’ailleurs, il sera rasé en 1687, suite à son état de délabrement avancé. Il n’avait jamais été conçu pour durer de toute façon. On dira aussi que le Roi perdit l’intérêt pour le Trianon de Porcelaine en même temps qu’il perdit l’intérêt pour Madame de Montespan, alors sa favorite.

Les rideaux du Grand Trianon sont très élaborés, ici, ceux du Salon des Glaces.

Les rideaux du Grand Trianon sont très élaborés, ici, ceux du Salon des Glaces.

Trianon sera désormais synonyme d’un palais fait de marbre, construit pour durer. C’est le Grand Trianon que nous pouvons admirer aujourd’hui, et qui fait rêver bien des milliardaires, en mal de logement emblématique et fastueux à proximité de Paris. C’est Jules Hardouin-Mansart qui dessinera les plans du Grand Trianon, succédant ainsi à Louis le Vau, qui avait fait ceux du Trianon de Porcelaine.

Le Trianon de Marbre, plus connu sous le nom de Grand Trianon, est coloré: la pierre et le marbre rouge du Languedoc cohabitent harmonieusement. Il est vu ici du coté du Jardin Haut.

Le Trianon de Marbre, plus connu sous le nom de Grand Trianon, est coloré: la pierre et le marbre rouge du Languedoc cohabitent harmonieusement. Il est vu ici du coté du Jardin Haut.

Architecture du Grand Trianon

Le nouveau Trianon est complètement différent de l’ancien Trianon de Porcelaine. Il est désormais surnommé le « Trianon de Marbre ». Il ne sera connu comme « Grand » que lorsque le Petit Trianon sera construit. C’est, pour ainsi dire, l’oeuvre personnelle de Louis XIV, qui imposa ses choix stylistiques à Jules Hardouin-Mansart. On ne verra donc pas les grands toits à la française, on ne bouchera pas la vue sur les jardins avec des menuiseries. Louis XIV suivra l’avancée des travaux en permanence. C’était son château à lui, contrairement au Château de Versailles, qui était pour la Cour, et Marly, qui était pour ses amis, selon ses propres dires.

Le Grand Trianon est le résultat des choix personnels de Louis XIV. Son style classique est bien marqué.

Le Grand Trianon est le résultat des choix personnels de Louis XIV. Son style classique est bien marqué.

C’est une chance d’avoir les meilleurs architectes de son époque à son service, que ce soit Louis le Vau, François II d’Orblay ou Jules Hardouin-Mansart. Et c’est encore plus une chance que de pouvoir discuter avec eux, de leur proposer des idées et qu’au final, le résultat soit celui que l’on connaît: le Grand Trianon est l’un des plus élégants palais de France, rien que ça.

Galerie des Cotelle

Galerie des Cotelle

Le célèbre parquet Versailles est bien sûr également présent au Grand Trianon

Le célèbre parquet Versailles est bien sûr également présent au Grand Trianon

Le Grand Trianon est donc construit, selon la volonté du Roi, mais il s’inscrit également dans le Classicisme, un mouvement plus vaste qui influence l’ensemble des Arts de l’époque. La mode était, depuis la Renaissance, à l’admiration de l’Antiquité et de ses canons, de sa rigueur. Le Classicisme prend ici toute son expression au Grand Trianon, une architecture fortement inspirée de l’Antiquité classique, mais ayant évolué au goût français.

Lustre de la galerie des Cotelle

Lustre de la galerie des Cotelle

Les lustres de la Galerie des Cotelle sont impressionants. Cotelle était un peintre apprécié de Louis XIV.

Les lustres de la Galerie des Cotelle sont impressionants. Cotelle était un peintre apprécié de Louis XIV.

Le château est composé de deux bâtiments, un au nord et un autre au sud, de part et d’autre de la grande Cour d’Honneur. Ces bâtiments sont reliés par une loggia, connue ici de façon inappropriée sous le nom de péristyle. La couleur dominante est ici le rose, de par l’emploi de marbre rouge du Languedoc. Après avoir vu le Château de Versailles, le Grand Trianon fait un peu petit, en toute franchise, et cette impression a été confirmée par Louis XIV lui même : il fait construire en 1708 le Trianon Sous-Bois, coté nord du Grand Trianon, pour faire face au manque de place de son palais.

A gauche, le Trianon-sous-Bois. A droite, on voit les dégâts causés par les constructions postérieures à Louis XIV, qui gâchent la vue!

A gauche, le Trianon-sous-Bois. A droite, on voit les dégâts causés par les constructions postérieures à Louis XIV, qui gâchent la vue!

La grille à l’entrée et les deux pavillons situés de chaque coté du Grand Trianon ont été édifiés par Napoléon Ier, afin d’assurer sa sécurité personnelle. On retire ici un peu de cette ouverture voulue par Louis XIV, mais on gagne en privacité, on est plus obligés de passer par le Château de Versailles pour venir au Grand Trianon.

Deux points de vue sur la grille d'entrée du Grand Trianon.

Deux points de vue sur la grille d’entrée du Grand Trianon.

Jardins du Grand Trianon

Ce qui compte le plus dans une habitation, ce n’est parfois pas tant l’habitation en elle-même, l’intérieur, mais plutôt son environnement. Un mauvais voisinage peut gâcher la plus belle maison du monde! Louis XIV n’était pas féru de jardins pour rien, et l’attention toute particulière qu’il donnait aux jardins de ses demeures ne cache pas son goût pour les beaux paysages. Vous savez, ce que l’on voit de la fenêtre est sans doute encore plus important que ce qu’on accroche aux murs, vous ne trouvez pas?

Les jardins à la française accompagnent parfaitement le château.

Les jardins à la française accompagnent parfaitement le château.

C'est le Roi Soleil lui-même qui voulu que la vue soit dégagée sur les jardins, ce qui explique ce péristyle ouvert.

C’est le Roi Soleil lui-même qui voulu que la vue soit dégagée sur les jardins, ce qui explique ce péristyle ouvert.

Les premiers jardins du Trianon de Porcelaine sont du jardinier Michel II le Bouteux. Les fleurs du jardin sont toutes en pot, afin que l’on puisse en changer très rapidement, suivant les humeurs du roi. C’est André le Nôtre, le grand jardinier de l’ensemble du Château de Versailles qui remaniera les jardins du Trianon, lors de la construction du Grand Trianon. A sa mort en 1700, les travaux d’aménagement du jardin seront terminés par Mansart lui-même, qui ne conservera que le Jardin des Sources, le jardin situé juste derrière le palais, entre les deux ailes.

L'aile nord au fond, qui comprend la Galerie des Cotelle.

L’aile nord au fond, qui comprend la Galerie des Cotelle.

Malgré la restauration en cours des jardins, nous n’en avons qu’une faible représentation de ce qu’ils avaient pu être à l’époque du roi. Toujours un problème de budget, toujours un problème d’argent, mais à bien y penser, les touristes viennent quand même, avec ou sans fleurs, avec ou sans décorations. On va au Grand Trianon parce qu’on vient du Château de Versailles, c’est la visite complémentaire de ce grand ensemble patrimoine mondial de l’humanité.

Jardins à la française. On aperçoit au fond le Grand Canal.

Jardins à la française. On aperçoit au fond le Grand Canal.

Pour ma part,les jardins à la française m’attirent peu, j’apprécie beaucoup plus les jardins à l’anglaise. La nature ne doit pas être si ordonnée à mon sens, autant mettre directement du béton. C’est un goût personnel bien sûr, mais si j’habitais au Grand Trianon, je respecterais les volontés du concepteur originel : jardins à la française. Le lieu est fait pour ça, il a été pensé avec des jardins rationnels, tout est en harmonie.

Peristyle du Grand Trianon. Il relie les deux ailes du château.

Peristyle du Grand Trianon. Il relie les deux ailes du château.

Vie au Grand Trianon

Et si on vivait ici? Imaginons une seconde que par un miracle extraordinaire, j’en aie la possibilité. Est-ce que ce serait le meilleur endroit où vivre en France? J’en doute, même s’il était possible de virer l’ensemble des touristes et de privatiser l’endroit juste pour notre bon plaisir. A l’époque de Louis XIV, le Grand Trianon était exactement ça : un palais privé, juste pour son bon plaisir, où il ne recevait que quelques rares personnes.

Chambre de l'Impératrice. La décoration est typique du premier empire.

Chambre de l’Impératrice. La décoration est typique du premier empire.

Tête de lit de la Chambre de l'Impératrice. C'est l'oeuvre de Jacob-Desmalter et était originellement aux Tuileries. Louis XVIII y mourut en 1824. Le lit ensuite arriva au Trianon sous Louis-Philippe.

Tête de lit de la Chambre de l’Impératrice. C’est l’oeuvre de Jacob-Desmalter et était originellement aux Tuileries. Louis XVIII y mourut en 1824. Le lit ensuite arriva au Trianon sous Louis-Philippe.

Débutés en 1687, les travaux sont quasiment terminés en janvier 1688, lorsque le roi y prend son premier dîner. Il inaugurera le palais officiellement en été 1688, et ce sera dès lors sa résidence privée. C’est dans esprit là que le Grand Trianon serait à nouveau agréable. Mais il faudrait alors le confort du XXIème siècle, alliés avec une réelle préoccupation environnementale. Chauffer un tel palais, avec de si grandes fenêtres et mal isolé serait un gouffre financier inutile, même quand on en a les moyens.

Détails de la décoration et du mobilier. Le doré est présent partout. On retrouve deux vases, celui de droite est en porcelaine grenat monté sur bronze, celui de gauche est un vase de Sèvres de forme Médicis.

Détails de la décoration et du mobilier. Le doré est présent partout. On retrouve deux vases, celui de droite est en porcelaine grenat monté sur bronze, celui de gauche est un vase de Sèvres de forme Médicis.

L'Antiquité se retrouve partout, y compris dans les détails. A droite, c'est un détail d'un rideau.

L’Antiquité se retrouve partout, y compris dans les détails. A droite, c’est un détail d’un rideau.

Quelques travaux seraient donc à prévoir pour remettre le Grand Trianon aux normes. Je signale tout de même qu’il est de nos jours chauffé, même trop. Si on faisait quelques travaux d’isolation, comme des fenêtres en double vitrage, la facture en serait d’autant plus allégée, non? Ces grandes pièces meublées, arrangées aujourd’hui afin de laisser un passage aux touristes ont transformé le Grand Trianon en ce qu’il est aujourd’hui: un simple musée, qui expose ses biens aux yeux des curieux. On ne reverra sans doute jamais plus quelqu’un y vivre, après la tentative de Charles de Gaulle d’en faire un lieu de réception pour personnalités étrangères en visite.

Photos du Grand Trianon

Détail d'un des grands lustres

Détail d’un des grands lustres

Chaque pièce du Grand Trianon possède ses propres lustres, avec leur propre style.

Chaque pièce du Grand Trianon possède ses propres lustres, avec leur propre style.

Logements moches des gardes de Napoléon.

Logements moches des gardes de Napoléon.

Les rideaux des pièces sont également assortis de façon unique.

Les rideaux des pièces sont également assortis de façon unique.

Les fauteuils sont assortis aux rideaux. Mais toujours, il y a une unité de style dans l'ensemble du Grand Trianon. Même si les couleurs changent, le dossier du fauteuil sera toujours rectangulaire par exemple.

Les fauteuils sont assortis aux rideaux. Mais toujours, il y a une unité de style dans l’ensemble du Grand Trianon. Même si les couleurs changent, le dossier du fauteuil sera toujours rectangulaire par exemple.

Salon de famille de Louis-Philippe. Il manque un tableau au dessus de la cheminée, parti probablement en restauration.

Salon de famille de Louis-Philippe. Il manque un tableau au dessus de la cheminée, parti probablement en restauration.

Chambre de la Reine des Belges, fille de Louis-Philippe

Chambre de la Reine des Belges, fille de Louis-Philippe

A gauche, le Corridor des Gravures, qui donne accès aux chambres. A droite, l'entrée principale du Grand Trianon, le Salon Rond.

A gauche, le Corridor des Gravures, qui donne accès aux chambres. A droite, l’entrée principale du Grand Trianon, le Salon Rond.

A gauche, moulures du salon Rond. A droite, lit de la chambre de la Reine des Belges.

A gauche, moulures du salon Rond. A droite, lit de la chambre de la Reine des Belges.

Sur cette horloge, la déesse égyptienne Isis.

Sur cette horloge, la déesse égyptienne Isis.

Deux éléments de la décoration. A droite, un vase de Sèvres de forme cordelier, peint peint par Jean-Louis Demarne avec une scène champêtre : Henri IV revenant de l'armée.

Deux éléments de la décoration. A droite, un vase de Sèvres de forme cordelier, peint peint par Jean-Louis Demarne avec une scène champêtre : Henri IV revenant de l’armée.

Une des consoles de la Galerie des Cotelle.

Une des consoles de la Galerie des Cotelle.

Salon des Glaces. C'était la Salle du Conseil de Louis XIV.

Salon des Glaces. C’était la Salle du Conseil de Louis XIV.

Salon de la Chapelle. Cette pièce, comme son nom l'indique, servait de chapelle au début du palais. Elle devint le premier salon de l'impératrice à l'époque de Napoléon.

Salon de la Chapelle. Cette pièce, comme son nom l’indique, servait de chapelle au début du palais. Elle devint le premier salon de l’impératrice à l’époque de Napoléon.

A gauche, le Salon des Seigneurs, reconnaissable à son sol, qui n'est pas un parquet. A droite, la Salle des Glaces.

A gauche, le Salon des Seigneurs, reconnaissable à son sol, qui n’est pas un parquet. A droite, la Salle des Glaces.

Une pièce de mobilier du Salon des Seigneurs. Cette console est attribuée à Lignereux, et se trouvait originellement à Saint-Cloud.

Une pièce de mobilier du Salon des Seigneurs. Cette console est attribuée à Lignereux, et se trouvait originellement à Saint-Cloud.

Salon des Malachites. Originellement, la pièce était connue sous le nom du Salon du Couchant, et prendra son nom avec les pierres de malachite données par le Tzar Alexandre Ier à Napoléon Ier.

Salon des Malachites. Originellement, la pièce était connue sous le nom du Salon du Couchant, et prendra son nom avec les pierres de malachite données par le Tzar Alexandre Ier à Napoléon Ier.

Salon des Jardins. C'est ici que le roi venait jouer à l'ancêtre de la roulette actuelle.

Salon des Jardins. C’est ici que le roi venait jouer à l’ancêtre de la roulette actuelle.

Salon de Musique. Elle est devenue la salle où Louis-Philippe jouait au billard.

Salon de Musique. Elle est devenue la salle où Louis-Philippe jouait au billard.

Les sièges sont recouverts de tapisserie de Beauvais. Au centre trône une pendule-colonne en porcelaine de Sèvres.

Les sièges sont recouverts de tapisserie de Beauvais. Au centre trône une pendule-colonne en porcelaine de Sèvres.

Salon de famille de l'Empereur. Dans ces pièces vides de vie, où les tables sont vides, les fauteuils inoccupés, il est difficile d'imaginer comment passaient leurs journées les habitants du Grand Trianon.

Salon de famille de l’Empereur. Dans ces pièces vides de vie, où les tables sont vides, les fauteuils inoccupés, il est difficile d'imaginer comment passaient leurs journées les habitants du Grand Trianon.

Infos Utiles


A découvrir aussi

Commentaires
Lire les articles précédents :
Saint-Léger-du-Ventoux, plus petit village du Vaucluse
Saint-Léger-du-Ventoux, plus petit village du Vaucluse

Voyage au fin fond du Vaucluse, à la découverte en photos d'un charmant petit village provençal, au bord du Toulourenc.

Fermer