Balade dans les rues de Londres

Balade dans les rues de Londres

J'ai toujours désiré visiter la capitale du Royaume-Uni, Londres. C'est une ville dont on entend tellement parler, qu'on voit tellement à la télé, qu'un jour, il faut absolument voir de ses yeux ce qu'il en est.

London

Quand on cherche un endroit où vivre, la capitale britannique est une option très sérieuse, surtout si comme moi, on caresse le doux rêve de pouvoir s’installer dans une ville anglophone quelques mois ou années, le temps de parfaire sa connaissance de la langue anglaise, tout en restant à proximité de son pays d’origine. Je vous invite dans cet article à faire une petite balade en photos et en histoires dans les rues de Londres, une ville ou plutôt une mégalopole fascinante à bien des égards, à commencer par son incroyable diversité.

Vue panoramique de Londres depuis la Cathédrale Saint Paul : on observe la City et ses tours à gauche, en plein centre pour les observateurs on voit la Tower of London (cliquez pour voir le très grand format sur Flickr), un peu à droite, la Tower Bridge, et sur la droite, encore en construction, la Shard Tower, déjà plus grand bâtiment d'Europe avec ses plus de 300 m de hauteur!

Vue panoramique de Londres depuis la Cathédrale Saint Paul : on observe la City et ses tours à gauche, en plein centre pour les observateurs on voit la Tower of London (cliquez pour voir le très grand format sur Flickr), un peu à droite, la Tower Bridge, et sur la droite, encore en construction, la Shard Tower, déjà plus grand bâtiment d'Europe avec ses plus de 300 m de hauteur!

Londres à Noël

Nous sommes à Londres, en décembre, et bon nombre de rues sont décorées pour l’occasion. C’est Noël, et les commerçants veulent que ça se sache! La ville participe également aux festivités, on peut voir de nombreux sapins de Noël décorés de mille et une petites lumières. Le point culminant des décorations de Noël à Londres étant certainement, à mon avis, Regent Street, la célèbre rue de Londres. Elle était décorée ce soir là aux couleurs du nouveau film de Aardman, « Arthur Christmas ». Fabuleuse rue, où j’ai pu trouver une très belle paire de chaussures en solde :)

Sur la photo de gauche, Picadilly Circus, la célèbre place londonienne et ses écrans géants, décorée ce soir là pour Noël. A droite, une autre photo de nuit de Londres, un immeuble d'un beau quartier résidentiel londonien.

Sur la photo de gauche, Picadilly Circus, la célèbre place londonienne et ses écrans géants, décorée ce soir là pour Noël. A droite, une autre photo de nuit de Londres, un immeuble d'un beau quartier résidentiel londonien.

Décorations de Noël de Regent Street, la célèbre rue commerçante de Londres. Cette année, c'est le film Arthur Christmas qui est à l'honneur.

Décorations de Noël de Regent Street, la célèbre rue commerçante de Londres. Cette année, c'est le film Arthur Christmas qui est à l'honneur.

Une belle Ferrari, installée là pendant tout le week end. Il y avait également des Porsche, des Bentley et autres belles machines londoniennes, devant des hôtels de très grand luxe. Oui, nous étions dans un hôtel dans la même rue, mais je roule pour ma part en vélo...

Une belle Ferrari, installée là pendant tout le week end. Il y avait également des Porsche, des Bentley et autres belles machines londoniennes, devant des hôtels de très grand luxe. Oui, nous étions dans un hôtel dans la même rue, mais je roule pour ma part en vélo…

Temps londonien

Nous avons la chance d’avoir eu du beau temps, ce qui tort le cou aux clichés sur une ville en permanence sous la pluie, mais, pour contenter le touriste que je suis, nous avons également pu profiter d’un bon crachin à l’anglaise comme il faut. Pour ce premier voyage, nous nous sommes limités à visiter le centre de Londres, celui que les touristes visitent, celui où se trouve toute l’agitation, les bureaux, le commerce, les monuments. Mais nous avons également eu la chance de loger dans un des quartiers résidentiels les plus riches de la ville, South Kensington. Certaines rues de ce quartier, occupées par des hôtels, ont des voitures de luxe stationnées dehors, comme de simples voitures de monsieur tout le monde.

Holborn Viaduct, un pont liant la City au quartier Holborn. Construit dans les années 1860, les statues sont des allégories d'une part du Commerce et de l'Agriculture et d'autre part de la Science et des Beaux-Arts.

Holborn Viaduct, un pont liant la City au quartier Holborn. Construit dans les années 1860, les statues sont des allégories d'une part du Commerce et de l'Agriculture et d'autre part de la Science et des Beaux-Arts.

Traditionnels immeubles en brique. C'est la rue Snow Hill, comme on peut l'observer à partir de Holborn Viaduct.

Traditionnels immeubles en brique. C'est la rue Snow Hill, comme on peut l'observer à partir de Holborn Viaduct.

La City de Londres, et ses incroyables gratte-ciels. avec notamment le 30 St Mary Axe et sa forme en obus.

La City de Londres, et ses incroyables gratte-ciels. avec notamment le 30 St Mary Axe et sa forme en obus, affublée du sobriquet de "cornichon" (gherkin) par les londoniens.

Passé et présent

Londres respire le XIXème siècle, mélangé au XXIème siècle. C’est une ville vivante, en constante évolution et mutation. Les Londoniens ne gardent que le meilleur de chaque époque, réussissant le pari de mêler des constructions si différentes qu’un Holborn Viaduct, pont décoré de statues du XIXème siècle avec des bâtiments modernes (et moches) du XXème siècle, tout proche de l’ultra-moderne City et ses tours révolutionnaires.

L'incroyable Shard Tower, avec ses plus de 300m de haut, domine totalement le paysage londonien. C'est incroyable je trouve, qu'il soit permis de construire de tels bâtiments en plein centre ville, les églises, autrefois les points culminants d'une ville, sont devenues insignifiantes à coté.

L'incroyable Shard Tower, avec ses plus de 300m de haut, domine totalement le paysage londonien. C'est incroyable je trouve, qu'il soit permis de construire de tels bâtiments en plein centre ville, les églises, autrefois les points culminants d'une ville, sont devenues insignifiantes à coté.

Sud de la Tamise. Ces quartiers, résidentiels, sont assez peu touristiques, mais ceci est en train de changer. Le bunker moche que l'on peut voir à droite est le célèbre musée d'Art Contemporain Tate Modern. L'étrange et gigantesque tour que l'on observe au fond, avec trois éoliennes en haut est la Strata Tower, inaugurée en 2010.

Sud de la Tamise. Ces quartiers, résidentiels, sont assez peu touristiques, mais ceci est en train de changer. Le bunker moche que l'on peut voir à droite est le célèbre musée d'Art Contemporain Tate Modern. L'étrange et gigantesque tour que l'on observe au fond à droite, avec ses trois éoliennes en haut est la Strata Tower, inaugurée en 2010.

La Tamise, en début de soirée, traversée par les ponts de Waterloo et Hungerford. On voit le London Eye sur la gauche. Cette grande Roue est devenue un point de référence, juste en face de Westminster.

La Tamise, en début de soirée, traversée par les ponts de Waterloo et Hungerford. On voit le London Eye sur la gauche. Cette grande Roue est devenue un point de référence, juste en face de Westminster.

Londinium

Les passionés d’architecture sont servis dans une métropole telle que Londres. C’est une ancienne ville, fondée autour de l’an 50 de notre ère par les romains sous le nom de Londinium. Cette ville, oeuvre du génie romain, arbore fièrement sur le Winchester Bridge une statue de Boadicée, reine bretonne, équivalente anglaise du Vercingétorix français. Si j’en parle, c’est à cause de l’ironie que cela représente: la première catastrophe qui s’est abattue sur Londres, avec des milliers de londoniens tués, ce fut bien cette même Boadicée qui l’infligea en menant la guerre aux romains! Je ne connais pas beaucoup de villes pour ma part qui célèbrent une personne leur ayant porté malheur et désolation. Enfin bref, les incohérences des historiens du XIXème siècle se font encore beaucoup sentir…

La City Temple, une église protestante libérale, sur le Holborn Viaduct.

La City Temple, une église protestante libérale, sur le Holborn Viaduct.

Procession de catholiques, par une nuit pluvieuse. Les catholiques semblent ne pas hésiter à s'afficher dans un pays majoritairement protestant.

Procession de catholiques, par une nuit pluvieuse. Les catholiques semblent ne pas hésiter à s'afficher dans un pays majoritairement protestant.

Londres ne se résume bien sûr pas à ses constructions, pour aussi belles qu’elles soient. On peut y faire de bien étranges rencontres, comme cette procession de nuit de catholiques, alors qu’il pleut. Ce genre de procession ne m’étonnerait pas dans un village de la France profonde et catholique, mais au sein d’une métropole telle que Londres, ça me semble un peu déplacé. Mais pourquoi pas, le Royaume-Uni est un pays tolérant envers toutes les religions du monde. C’est cette diversité qui est sa force. On peut encore admirer de nombreuses églises un peu partout dans la ville, avec bien sûr l’incontournable cathédrale Saint Paul.

Worshipful Company of Cutlers, la confrérie des couteliers. La façade de leur siège londonien arbore leurs armoiries, leur devise, "Pour parvenir a bonne foy" et surtout cette fresque sculptée, représentant le travail de la coutellerie, oeuvre de l'artiste Benjamin Creswick.

Worshipful Company of Cutlers, la confrérie des couteliers. La façade de leur siège londonien arbore leurs armoiries, leur devise, "Pour parvenir a bonne foy" et surtout cette fresque sculptée, représentant le travail de la coutellerie, oeuvre de l'artiste Benjamin Creswick.

La ville est pleine de traditions, issues de temps immémoriaux. Une de ces grandes traditions se traduit dans les grandes « Livery Company », les confréries de corps de métier, une sorte de syndicat par profession. Ces vénérables institutions, plusieurs fois centenaires, possèdent des armoiries, des édifices et des règles qui marquent le paysage professionnel anglais. Ces Lyvery Companies ont modelé la Londres d’aujourd’hui, marquant de leur empreinte les grands quartiers, suivant leur lieu d’implantation.

Picadilly Circus, avec ses célèbres publicités lumineuses. Cette place fut autrefois considérée comme étant le centre de l'Empire Britannique.

Picadilly Circus, avec ses célèbres publicités lumineuses. Cette place fut autrefois considérée comme étant le centre de l'Empire Britannique.

Picadilly Circus

Une visite de Londres ne serait jamais complète si on ne passe pas par Picadilly Circus, l’une des places les plus célèbres de la capitale anglaise. Cette grande place, située à l’entrée de Regent Street, est un lieu de rendez-vous inévitable pour londoniens et touristes, venus à la recherche de shopping, d’animation, ou juste des lumières brillantes d’une place pas comme les autres. J’adore ces écrans publicitaires géants, mais il faut avouer qu’ils sont polémiques: ils cachent une jolie façade d’un immeuble, connu sous le nom de Monico. Bien sûr, cet immeuble ne serait peut-être absolument pas autant connu si il n’y avait pas ces écrans, symboles de Picadilly Circus. C’est l’image de marque de cette place après tout, des panneaux lumineux y sont présents depuis 1910! Pour la petite anecdote, la rue Picadilly, qui débouche sur Picadilly Circus, se nommait autrefois officiellement Portugal Street, en l’honneur de la reine Catherine de Bragance, épouse de Charles II, mais tout le monde disait déjà Picadilly Street.

Le bâtiment du magasin Liberty, en style "Tudor Revival", très à la mode vers la fin du 19ème siècle et début du 20ème siècle : on voulait recréer le style architectural comme à l'époque des Tudor, au XVIème siècle.

Le bâtiment du magasin Liberty, en style "Tudor Revival", très à la mode vers la fin du 19ème siècle et début du 20ème siècle : on voulait recréer le style architectural de l'époque des Tudor, dynastie régnante du XVIème siècle.

Shopping à Londres

Londres est une ville aux nombreux commerces, on le saura, et l’un des plus beaux et anciens se trouve non loin de Regent Street. Le Liberty, avec ses colombages remémorant le Moyen-âge, est l’un des points de repère londoniens pour faire du shopping. C’est ici que l’on trouvera les shoppeurs (et shoppeuses) venus acheter des objets résolument « design », modernes, contrastant fabuleusement à mes yeux avec l’aspect volontairement médiéval du bâtiment.

A gauche, le Staple Inn, une des plus anciennes maisons de Londres (1545), qui a survécu au grand incendie de 1666. Le Staple Inn fut bombardé en 1944, et reconstruit à l'identique. On peut y prendre un café le temps d'une pause.

A gauche, le Staple Inn, une des plus anciennes maisons de Londres (1545), qui a survécu au grand incendie de 1666. Le Staple Inn fut bombardé en 1944, et reconstruit à l'identique. On peut y prendre un café le temps d'une pause.

Exemples d'architecture londonienne à Holborn.

Exemples d'architecture londonienne à Holborn.

Manger à Londres

Pour bien manger à Londres, il ne faut pas vouloir à tout prix manger anglais. Le nombre de restaurants typiquement anglais est finalement assez faible, surtout au vu de la quantité de restaurants d’autres nationalités. On m’a dit, avant de venir, que pour bien manger à Londres, il fallait manger italien. C’est sans doute vrai, mais ce n’est pas forcément ce que je recherche en termes de tourisme culinaire quand je visite la capitale britannique. En tout cas, on a pu se faire plaisir dans un grand pub, qui servait des fish and chips. C’est une sorte de grand poisson pané, servi avec des frites, tout simplement. Ce plat, si typiquement anglais est en fait d’origine portugaise, introduit par les juifs séfarades portugais du XVIIème siècle. Si on veut manger « londonien », c’est ce type de plat qu’il faut choisir, mais force est de constater que les anglais ne sont pas un peuple qui aime prendre son temps à table. Cette habitude, typiquement latine, ne se retrouve pas à Londres, qui vous servira plutôt du fast food et des sandwich au pain de mie.

Siège de Burberry, célèbre marque de vêtements, typiquement britannique avec l'utilisation harmonieuse de la brique.

Siège de Burberry, célèbre marque de vêtements, typiquement britannique avec l’utilisation harmonieuse de la brique.

London College of Fashion. Située sur la grande rue commerçante Oxford Street, c'est une dépendance de l'Université des Beaux-Arts de Londres. Cette institution forme chaque année de nombreux étudiants aux métiers de la mode.

London College of Fashion. Située sur la grande rue commerçante Oxford Street, c'est une dépendance de l'Université des Beaux-Arts de Londres. Cette institution forme chaque année de nombreux étudiants aux métiers de la mode.

La ville est un des haut lieux de la mode, avec certaines marques connues dans le monde entier. Londres se donne les moyens de rester à un niveau de premier plan, grâce a son attractivité pour les étudiants et les jeunes créateurs. On peut le voir avec cette école de mode en plein coeur d’Oxford Street, où chaque jour les étudiants voient dans les vitrines des magasins les résultats de leurs prédécesseurs.

Une grande typiquement londonienne, avec les magasins, le mélange de styles, la circulation, les bus, les taxis... toute l'agitation d'une très grande ville.

Une grande typiquement londonienne, avec les magasins, le mélange de styles, la circulation, les bus, les taxis… toute l'agitation d'une très grande ville.

Métropole anglaise

Londres est une ville gigantesque. De par sa taille, elle possède bien des points communs avec l’autre grande ville européenne, Paris. En tant que parisien, j’avoue que Londres ne m’a pas dépaysé. Tous mes points de repère du quotidien étaient valables. Je trouve qu’un londonien, dans sa vie de tous les jours, est beaucoup plus proche d’un parisien que d’un anglais de la campagne. On le sent quand on prend le métro, quand on traverse une rue, quand on cherche un restaurant, quand on observe l’incroyable diversité des gens qui y habitent. Mais toute cette proximité possède encore heureusement des différences bien marquées, qui se rappellent à nous si jamais on y habite, et qui vont au delà de rouler à gauche : l’alimentation. Londres n’a pratiquement pas de boulangeries, Londres n’a pas de marché comme à Paris. Londres a autre chose, comme des pubs par exemple. Pour résumer, vivre à Londres ou vivre à Paris, ce ne serait pas un choc brutal, mais plutôt une continuité, avec quelques différences à prendre en compte, principalement alimentaires. Nous sommes dans un monde global, et plus le temps passe, plus ces grandes villes mondiales se rapprochent les unes des autres.

Photos de Londres

Une grande rue paisible et boisée, avec peu de circulation automobile. La ville de Londres a beaucoup travaillé ces dernières années pour restreindre au maximum la pollution provoquée par les voitures.

Une grande rue paisible et boisée, avec peu de circulation automobile. La ville de Londres a beaucoup travaillé ces dernières années pour restreindre au maximum la pollution provoquée par les voitures.

Tout au bout de High Holborn, on aperçoit les tours de la City.

Tout au bout de High Holborn, on aperçoit les tours de la City.

Eglise de St. Sepulchre-without-Newgate, plus grande église anglicane de Londres.

Eglise de St. Sepulchre-without-Newgate, plus grande église anglicane de Londres.

Façade de briques, savamment disposées. Les fenêtres blanches aux petits carreaux sont, dans mon imaginaire, ce qu'il y a de plus "British" :)

Façade de briques, savamment disposées. Les fenêtres blanches aux petits carreaux sont, dans mon imaginaire, ce qu'il y a de plus "British" :)

Old Bailey, le plus célèbre des tribunaux du Royaume Uni. Tout en haut du dôme, une statue allégorique de la justice.

Old Bailey, le plus célèbre des tribunaux du Royaume Uni. Tout en haut du dôme, une statue allégorique de la justice.

L'entrée de la City of London est marquée par les armoiries de la City, un dragon. On peut d'ailleurs voir que ce symbole traditionnel semble bien ignoré, au milieu des travaux en cours...

L'entrée de la City of London est marquée par les armoiries de la City, un dragon. On peut d’ailleurs voir que ce symbole traditionnel semble bien ignoré, au milieu des travaux en cours…

Une rue typique de Londres, avec ces petits immeubles de brique et ses fenêtres blanches à carreaux, sans volets.

Une rue typique de Londres, avec ces petits immeubles de brique et ses fenêtres blanches à carreaux, sans volets.

Façades londoniennes.

Façades londoniennes.

Westminster baptist church, une petite église de Westminster.

Westminster baptist church, une petite église de Westminster.

Une rue résidentielle de South Kensington. C'était en fait la vue de notre hôtel, très bien situé dans l'un des quartiers les plus sûrs de Londres. Les bâtiments ici sont beaux et en brique, avec des porches, des minuscules jardinets, et caractéristique anglaise, des fenêtres au sous-sol..

Une rue résidentielle de South Kensington. C'était en fait la vue de notre hôtel, très bien situé dans l'un des quartiers les plus sûrs de Londres. Les bâtiments ici sont beaux et en brique, avec des porches, des minuscules jardinets, et caractéristique anglaise, des fenêtres au sous-sol..

Infos Utiles

[osm_map lat=”51.504" lon=”-0.117" zoom=”13" width=”100%” height=”450"]

Localisation de Londres


A découvrir aussi

Commentaires
Lire les articles précédents :
Fuveau, village provençal du Pays d'Aix
Fuveau, village provençal du Pays d’Aix

A mi chemin entre Aix-en-Provence et Marseille, où il fait bon vivre.

Fermer