Artisanat en Ouzbékistan

Artisanat en Ouzbékistan

Voir aussi :

L'artisanat ouzbek est comme le pays : de par sa position centrale, il est influencé par de nombreuses civilisations, de la Chine à l'empire Russe en passant bien sûr par l'Islam ou l'Iran. Ces influences lui donnent une originalité que l'on retrouve bien souvent dans le mobilier urbain d'Ouzbékistan, directement inspiré des productions artisanales du pays.

Comme partout, l’artisanat s’oriente de plus en plus vers les touristes, même si le tourisme est encore bourgeonnant. Pour la plupart de ce que nous avons pu voir lors de notre séjour dans le pays, il est encore utilitaire ou décoratif avant tout, sur des objets qui ne sont pas (encore) produits industriellement. Chaque région du pays a bien sûr sa spécialité, comme la céramique de Ferghana ou les couteaux de Boukhara.

La peinture et les enluminures

Les enluminures d’Ouzbékistan sont issues en ligne directe de la tradition persane et de ses miniatures, avec des éléments figuratifs, où sont souvent représentés, Route de la Soie oblige, des caravaniers. Il existe également une longue tradition de peinture murale, visible notamment à Afrasiab, où se trouvent des vestiges archéologiques datant de l’époque des Sogdiens, avant l’arrivée de l’Islam au VIIème siècle. Pour l’anecdote, c’est aussi à Afrasiab qu’a été retrouvé le plus ancien jeu d’échecs connu.

Cette miniature ouzbek présente la particularité d'être peinte sur du cuir. Les caravaniers ont l'air de bien s'amuser!
Cette miniature ouzbek présente la particularité d’être peinte sur du cuir. Les caravaniers ont l’air de bien s’amuser!
Les peintures murales de notre chambre à Boukhara, inspirées d'Afrasiab. Ne faites pas attention aux médecins, ils étaient là pour m'aider à me relever de la tourista...
Les peintures murales de notre chambre à Boukhara, inspirées d’Afrasiab. Ne faites pas attention aux médecins, ils étaient là pour m’aider à me relever de la tourista…

Artisanat du bois

Le travail sur bois ouzbek est remarquable. Un des objets les plus emblématiques est le lutrin, sculpté à partir d’une seule pièce de bois. Il faut savoir que le bois est assez rare dans ce pays désertique, et donc précieux. On retrouvera un soin particulier dans les décorations de nombreuses portes, y compris les plus modestes, ou sur des pièces de mobilier traditionnelles, comme le chorpoi.

Un des objets qui m’a fait le plus d’impression, c’est cette tablette de bois finement gravée en écriture coufique, puis peinte. C’est un objet vendu aux touristes, qui, comme moi, ne prêtent pas forcément attention à la portée religieuse de ce verset du Coran. Un musulman, j’imagine, saura lui donner l’importance qu’il mérite, au-delà du respect envers le savoir-faire de l’artisan.

Cette tablette en bois est gravée en arabe coufique.
Cette tablette en bois est gravée en arabe coufique.
Le lutrin, fait d'une seule pièce de bois, et ses 9 positions différentes.
Le lutrin, fait d’une seule pièce de bois, et ses 9 positions différentes.
Un chorpoi en métal. C'est un meuble typique d'Asie Centrale, qui permet de s'asseoir comme si on était par terre, sans les inconvénients. On peut y manger, mais on peut également y se reposer, jouer... traditionnellement fait en bois, celui-ci est fait tout simplement en fer, sans doute bien plus économique.
Un chorpoi en métal. C’est un meuble typique d’Asie Centrale, qui permet de s’asseoir comme si on était par terre, sans les inconvénients. On peut y manger, mais on peut également s’y reposer, jouer… traditionnellement fait en bois, celui-ci est fait tout simplement en fer, sans doute bien plus économique.

Artisanat céramique

D’utilitaire, la céramique traditionnelle est devenue décorative, avec ses objets finement travaillés. Assiettes, pots, vases, tout autant de chefs d’oeuvres que l’on peut retrouver un peu partout en Ouzbékistan, mais plus particulièrement à Richtan, dans la vallé de Ferghana : comme ailleurs, les potiers s’installent toujours où se trouve les bons filons d’argile. L’art de la majolique, que l’on retrouve sur presque tous les monuments religieux, permet un art subtil et détaillé à la fois. Les motifs sont presque toujours géométriques, tradition islamique oblige.

Un papillon, motif décoratif d'origine zoroastrien, symbolisant la lumière.
Un papillon, motif décoratif d’origine zoroastrien, symbolisant la lumière.
Dans une des boutiques des medrasa, avec un vendeur de plats et de majoliques en faïence. Nous lui avons acheté pour trois fois rien des souvenirs, comme le papillon zoroastrien en majolique.
Dans une des boutiques des medrasa, avec un vendeur de plats et de majoliques en faïence. Nous lui avons acheté pour trois fois rien des souvenirs, comme le papillon zoroastrien en majolique.
Gros plan sur les majoliques du Régistan. C'est un travail inouï que de faire une à une toutes ces pièces décoratives.
Gros plan sur les majoliques du Régistan à Samarcande. C’est un travail inouï que de faire une à une toutes ces pièces décoratives.
A Boukhara, cette boutique d'artisanat propose de la céramique, des lutrins ou des jeux d'échecs, entre autres. Tout le savoir-faire boukhariote en une photo!
A Boukhara, cette boutique d’artisanat propose de la céramique, des lutrins ou des jeux d’échecs, entre autres. Tout le savoir-faire boukhariote en une photo!

Artisanat textile

Le tissu est l’Ouzbékistan, c’est une longue histoire d’amour. Il suffit de se souvenir que nous sommes ici dans l’un des principaux pays producteurs de coton au monde pour le comprendre, un pays traversé par la Route de la Soie ! C’est en Ouzbékistan que l’on trouve le tissu adras, mélange de soie et de coton, toujours très colorés. Les tissus sont d’ailleurs souvent teintés de mille et un motifs, et se retrouvent dans l’habillement féminin ouzbek : c’est l’art de l’ikat, où les fils sont teintés de plusieurs couleurs avant d’être tissés. Inutile de vous dire que la broderie et l’art vestimentaire ouzbek est d’une finesse extraordinaire.

En bons héritiers de la culture persane, les ouzbeks sont également très bons dans l’art de la tapisserie, mais, internationalement, ce sont les suzanis qui font la réputation de l’art textile de l’Ouzbékistan.

C'est dans un musée désormais qu'il faut aller pour trouver d'anciens habits traditionnels ouzbeks.
C’est dans un musée désormais qu’il faut aller pour trouver d’anciens habits traditionnels ouzbeks.
Les célèbres tapis d'Asie Centrale à pattes d'éléphant sur la droite. A gauche, certaines gravures sur marbre s'inspirent des tapis.
Les célèbres tapis d’Asie Centrale à pattes d’éléphant sur la droite. A gauche, certaines gravures sur marbre s’inspirent des tapis.
Ce chapeau est typique d'Ouzbékistan. On le voit absolument partout, sur des hommes de tout âge.
Ce chapeau est typique d’Ouzbékistan. On le voit absolument partout, sur des hommes de tout âge.
Boutique de chaussons à Khiva.
Boutique de chaussons à Khiva.
Réalisation de tapis. Chaque fil est noué.
Réalisation de tapis. Chaque fil est noué.

Suzani

Le mot persan « suzan », aiguille en français, a donné le terme ouzbek « suzani », soit le travail des aiguilles. Il s’agit en fait de broderie, répandue dans toute l’Asie Centrale.
En Ouzbékistan, chaque région possède sa manière de faire les suzanis. Ce sont des tissus décoratifs, le plus souvent en coton, parfois en soie, brodés dans l’un de ces deux textiles, voire les deux. L’origine des suzanis se perd dans la mémoire des hommes, certaines descriptions datant de l’époque de Tamerlan semblant déjà correspondre à ce tissu décoratif.

Dans une ancienne coupole de Boukhara, on y fait toujours du commerce : on peut y voir des suzanis à droite.
Dans une ancienne coupole de Boukhara, on y fait toujours du commerce : on peut y voir des suzanis à droite.

Artisanat du métal

Les beaux objets forgés sont nombreux en Ouzbékistan. Je garde un souvenir ému de ce fabricant de belles lames à Boukhara, qui fabriquait aussi bien le simple couteau que le plus beau des sabres. Mais la beauté n’est pas tout : le couteau que j’ai acheté il y a maintenant quelques années coupe toujours aussi bien qu’un cutter! Pour le touriste que je suis, l’artisan avait gravé mon prénom sur la lame.

Boutique de forgeron à Boukhara.
Boutique de forgeron à Boukhara.
Entrée de la boutique. Au passage, on remarque la belle porte en bois gravé.
Entrée de la boutique. Au passage, on remarque la belle porte en bois gravé.
On remarque le four au fond, avec devant, en bas à gauche de la photo, l'enclume. Nous sommes dans l'atelier du forgeron.
On remarque le four au fond, avec devant, en bas à gauche de la photo, l’enclume. Nous sommes dans l’atelier du forgeron.
Mon couteau ouzbek, avec ses motifs sur la lame tranchante.
Mon couteau ouzbek, avec ses motifs sur la lame tranchante.
Quand on parle de métal, on parle aussi de bijouterie. Les pendentifs et autres bracelets sont toujours populaires en Asie Centrale.
Quand on parle de métal, on parle aussi de bijouterie. Les pendentifs et autres bracelets sont toujours populaires en Asie Centrale.

Instruments de musique

Fabriquer un instrument de musique, c’est peut-être le summum de l’artisanat. L’objet doit non seulement être beau, comme il se doit bien évidemment d’avoir une sonorité irréprochable. C’est un savoir qui se transmet de père en fils, où plusieurs techniques se mêlent pour le bien de la musique : le travail du bois et du métal, réunis dans un même objet.

Ce musicien de Samarcande fabrique ses instruments. Pour les touristes, il fait des démonstrations remarquables des sonorités ouzbeks.
Ce musicien de Samarcande fabrique ses instruments. Pour les touristes, il fait des démonstrations remarquables des sonorités ouzbeks. Ici, il joue du rubab
Instruments de musique ouzbeks : rubabs et dotârs.
Instruments de musique ouzbeks : rubabs et dotârs.
Le tchang, un instrument à cordes frappées.
Le tchang, un instrument à cordes frappées.

Artisanat et mobilier urbain

L’Ouzbékistan, avec son artisanat à l’identité si forte, se devait de le reprendre dans son mobilier urbain. Il n’est pas rare de retrouver des motifs typiquement ouzbeks sur des objets pourtant issus de l’industrie. Je connais certains pays occidentaux qui pourraient s’en inspirer! De plus, il n’est pas rare de voir des objets souvent très moches chez nous camouflés… vous allez comprendre en regardant la photo suivante !

Remarquez la poubelle...
Remarquez la poubelle…
Plaque au sol sans intérêt. Et oui, ça existe aussi.
Plaque au sol sans intérêt. Et oui, ça existe aussi.
Ici, la plaque semble un peu plus originale que par chez nous.
Ici, la plaque semble un peu plus originale que par chez nous.
Enfin, nous avons une plaque qui pourrait être un élément décoratif du sol. Parfois, ça ne coûte pas grand chose de faire bien.
Enfin, nous avons une plaque qui pourrait être un élément décoratif du sol. Parfois, ça ne coûte pas grand chose de faire bien.
Mais je préfère toujours la tradition.  Vous remarquerez que le dallage autour est en nid d'abeilles. Regardez maintenant la première plaque...
Mais je préfère toujours la tradition. Vous remarquerez que le dallage autour est en nid d’abeilles. Regardez maintenant la première plaque…
Fer forgé et dallage, toujours avec des motifs géométriques.
Fer forgé et dallage, toujours avec des motifs géométriques.
Gros plan sur le dallage, fleuri.
Gros plan sur le dallage, fleuri.
Quand on a vu les poubelles camouflées, c'est dommage de faire ça... mais ça existe aussi. Tout n'est pas parfait, évidemment.
Quand on a vu les poubelles camouflées, c’est dommage de faire ça… mais ça existe aussi. Tout n’est pas parfait, évidemment.
Mais les bancs publics peuvent rattraper le coup. Il n'est plus possible de faire de telles poubelles chez nous. La raison officielle? Empêcher un terroriste d'y cacher une bombe. La vraie raison? C'est trop cher.
Mais les bancs publics peuvent rattraper le coup. Il n’est plus possible de faire de telles poubelles chez nous. La raison officielle? Empêcher un terroriste d’y cacher une bombe. La vraie raison? C’est trop cher.
C'est plutôt simple comme système, mais ça fonctionne.
C’est plutôt simple comme système, mais ça fonctionne.
Les lampadaires de l'illumination publique sont directement inspirés de l'artisanat.
Les lampadaires de l’illumination publique sont directement inspirés de l’artisanat.
A droite, au pied du lampadaire, une poubelle. Sa simplicité ne l'empêche pas d'être élégante.
A droite, au pied du lampadaire, une poubelle. Sa simplicité ne l’empêche pas d’être élégante.

Infos Utiles

Localisation de l’Ouzbékistan



Commentaires
Lire les articles précédents :
Mayence, Histoire et tourisme
Mayence, ville d’Histoire et de tourisme (un peu)

Mogontiacum la romaine, camp de légionnaires et centre chrétien du Moyen Âge est aujourd'hui une ville allemande parmi d'autres.

Fermer