Monuments romains d'Augustodunum, actuelle Autun

Monuments romains d’Augustodunum, actuelle Autun

Voir aussi :

Passionné d'Histoire de l'Antiquité romaine, le nom d'Augustodunum, le nom antique d'Autun, était revenu plusieurs fois dans mes lectures. En effet, la ville était l'un des plus grands centres ubains gallo-romains, et conserve aujourd'hui d'importants vestiges datant de l'Antiquité.

La ville d’Autun d’aujourd’hui, j’en avais entendu parler. On me disait que c’était une très chouette ville, avec une bonne qualité de vie, comme un peu partout en Bourgogne. Et ma foi, je dois dire que c’est une très belle région de France. La ville a toujours été un important lieu d’Histoire, et est toujours très accueillante et dynamique : il est vrai que ses qualités, à deux pas du Morvan, en font un endroit exceptionnel pour habiter, pour peu que l’on s’habitue au climat bourguignon. Je partage avec vous un peu d’histoire et des photos en grand format d’Autun, ça serait dommage de se priver :)

Un spectateur du théâtre romain avait une vue magnifique

Un spectateur du théâtre romain avait une vue magnifique

La ville d’Autun, déformation d’Augustodunum, porte le nom de son fondateur, le premier empereur romain, Auguste. Augustudonum veut ainsi dire, en latin, « Forteresse d’Auguste« . L’empereur voulait une ville romaine superbe, sur l’Arroux, un des affluents du plus grand fleuve français, la Loire. La première pierre de la ville a donc été probablement posée en -15 av. J.-C. Par cette création, Auguste voulait éclipser les villes gauloises de la région, comme Bibracte, avec cette « vitrine » de la civilisation romaine. Il semble avoir réussi son pari, bon nombre des éduens, peuple gaulois de Bibracte, semblent avoir déménagé dans la nouvelle ville, changeant ainsi de capitale.

Les remparts romains finissent dans un cimetière de la ville

Les remparts romains finissent dans un cimetière de la ville

Les romains n’avaient pas lésiné sur les moyens employés pour en faire la plus belle vitrine de leur savoir-faire et de leur civilisation, avec des constructions grandioses, qui surent attirer les populations gauloises de la région. Avec un théâtre gigantesque, des remparts rassurants, de nombreuses voies romaines, seule la capitale romaine de la Gaule, Lugdunum (actuelle Lyon), semblait être plus importante. Les principaux monuments romains d’Autun sont encore aujourd’hui facilement identifiables.

Porte d’Arroux

Porte d'Arroux

Porte d’Arroux

Les deux grandes arches étaient reservées aux chars, les deux petites aux piétons

Les deux grandes arches étaient reservées aux chars, les deux petites aux piétons

La Porte d'Arroux est l'entrée Nord de la ville

La Porte d’Arroux est l’entrée Nord de la ville

Quand on arrive par le nord de la ville, c’est notre premier contact avec Autun. C’était la porte nord du Cardo Maximus de la ville, c’est à dire la porte d’entrée de la route qui traversait Augustodunum du nord au sud. Quand on arrivait par la voie Aggripa, la route venant d’Auxerre, on devait franchir les remparts de la ville en passant par cette porte monumentale. Son nom l’indique bien, l’Arroux est tout proche, il faut d’ailleurs franchir un pont pour arriver à Autun. La porte est haute de 17 m  pour une largeur de 19 m, et est très similaire à l’autre porte romaine que l’on peut encore voir de nos jours en bon état, la Porte de Saint-André.

Porte de Saint-André

Porte de Saint-André

Porte de Saint-André

Tuile, pierre et brique, éléments principaux de construction romains

Tuile, pierre et brique, éléments principaux de construction romains

Le passage du temps est visible sur les vieilles pierres du monument

Le passage du temps est visible sur les vieilles pierres du monument

Sous une arcade de la Porte de Saint-André

Sous une arcade de la Porte de Saint-André

A gauche, l'ancienne tour romaine, devenue église au Moyen-âge

A gauche, l’ancienne tour romaine, devenue église au Moyen-âge

La cloche de l'église est intégrée dans la Porte de Saint-André

La cloche de l’église est intégrée dans la Porte de Saint-André

Les restaurations de Viollet-le-Duc sont bien visibles

Les restaurations de Viollet-le-Duc sont bien visibles

Cette porte marquait le début de l’autre grand axe d’Autun, traversant toute la ville d’est en ouest, le Decumanus Maximus. Situé sur l’extrémité est de la ville, nous pouvons encore voir de nos jours une des deux tours qui flanquaient chaque porte romaine. Cette tour est aujourd’hui une église, ce qui a sans doute contribué à sa longue préservation. Cette porte a été l’objet de grands travaux de restauration au XIXème siècle par Viollet-le-Duc (le grand restaurateur de Notre Dame de Paris…). Sa structure, similaire à sa contemporaine d’Arroux, présente quatre arcades. Les deux grandes centrales étaient utilisées par les chars, tandis que les plus petites étaient utilisées par de piétons. Son état de conservation semble meilleur que celui de la Porte du Cardo Maximus, mais il faut dire que les voitures passent toujours dessous, et qu’elle a subit plus de modifications au cours des siècles… Ces deux portes datent de la fondation de la ville, la fin du Ier siècle av. J.-C.

Rempart Augustéen

Remparts romains d'Augustodunum, très modifiés au fil des âges

Remparts romains d’Augustodunum, très modifiés au fil des âges

Le rempart était, dans l’Antiquité, un symbole de la puissance d’une ville, et un privilège accordé par Rome. Il délimitait les contours d’une ville, et étaient la preuve que Rome pouvait faire confiance aux habitants. Ceci fut uniquement possible parce que les Eduens, peuple gaulois de la région, étaient de très anciens alliés des romains, un peuple « frère », comme ils disaient. Il reste de nos jours quatre kilomètres continus des anciens remparts, mais qui ont beaucoup souffert au long du temps. A ce sujet, lors de notre visite à Autun, une partie des remparts se sont effondrés, obligeant la municipalité à couper la route. Ces remparts sont, à cet endroit, essentiels, car ils servent de soutènement à  la ville. En effet, les romains avaient fait un immense travail de terrassement pour fonder leur ville, créant ainsi un espace de 200 hectares fortifiés. Les remparts sont flanqués de plusieurs tours, et ont été mis à profit par les autunois, qui ont utilisé les murs pour y coller des habitations. Les photos le montrent bien, ces remparts sont vivants! Si vous regardez au fond, vous pouvez distinguer les éboulements récents de janvier 2011…

Temple de Janus

Temple de Janus

Temple de Janus

Construction typiquement gallo-romaine

Construction typiquement gallo-romaine

Détail des briques romaines du temple

Détail des briques romaines du temple

Le temple ressemblait à un gros cube

Le temple ressemblait à un gros cube

Ce temple, utilisant des méthodes de constructions romaines en pierre, épouse pourtant les formes gauloises des temples antiques en bois. C’est sans doute une des constructions typiquement gallo-romaines les plus importantes de Gaule! Sa forme est donc le Fanum, caractéristique des temples gallo-romains. Ces temples, constitués d’une partie centrale, la cella, où se trouvait la statue du dieu, étaient entourés d’une galerie. On peut encore distinguer aujourd’hui sur les murs du Temple de Janus l’emplacement des poutres du toit de la galerie. Le Temple de Janus était à l’extérieur de la ville, aujourd’hui sur le lieu-dit « la Genetoye ». C’est bien sûr à tort qu’on attribue ce temple au dieu romain Janus. Nous n’avons plus que deux murs sur les quatre originaux. Chaque mur fait 23 m de haut pour 16 de coté. Son isolement dans la campagne d’Autun, non loin de la Porte d’Arroux, en font un des éléments les plus identifiables de loin de la ville.

Théâtre romain d’Autun

théâtre romain d'Autun

théâtre romain d’Autun

La pierre n'est pas forcément ce qu'il y a de plus confortable pour s'asseoir

La pierre n’est pas forcément ce qu’il y a de plus confortable pour s’asseoir

L'ancien théâtre d'Augustodunum est l'un des plus grands, si ce n'est le plus grand, du monde romain connu

L’ancien théâtre d’Augustodunum est l’un des plus grands, si ce n’est le plus grand, du monde romain connu

Cavea du théâtre, les gradins

Cavea du théâtre, les gradins

Point de vue d'un acteur sur le théâtre

Point de vue d’un acteur sur le théâtre

Vue générale du théâtre antique d'Autun

Vue générale du théâtre antique d’Autun

Ce théâtre était l’un des plus grands de l’Empire Romain. Avec 148 m de diamètre, il pouvait accueillir jusqu’à 20 000 personnes! Comme bon nombre de monuments antiques, il servit malheureusement de carrière pour les constructions plus modernes, ce qui explique la disparition de son mur de scène. Il nous reste toutefois de beaux vestiges des gradins, et des spectacles y ont lieu encore de nos jours. Le paysage que l’on peut voir sur la campagne autunoise, lorsque l’on est assis sur l’un des gradins vaut à lui seul le détour. Non loin du théâtre se trouvait également l’amphithéâtre, dont il ne reste rien aujourd’hui. L’étrange maison que l’on peut voir à droite sur les photos utilise certaines sculptures antiques: c’est la maison des Caves Joyaux.

Pierre de Couhard

Pierre de Couhard

Pierre de Couhard

Pendant longtemps, cette pyramide qui faisait 33 m de haut a intrigué les chercheurs. Située un peu à l’écart de la ville, on ignorait le sens de cette construction, apparemment sans utilité, ce qui peut sembler très étrange lorsque l’on sait que les romains étaient parmi les plus pragmatiques des peuples de l’Antiquité. On sait maintenant que la Pierre de Couhard était un monument funéraire, tout simplement, ce qui explique également son emplacement en dehors de la ville: les nécropoles n’étaient jamais derrière les remparts d’une ville romaine.

Notre visite d’Autun la romaine, d’Augustodunum fut un véritable plongeon dans l’Histoire, très instructive et agréable. Autun a de nombreux charmes, et celui de titiller l’imagination du voyageur avec un patrimoine historique fait de splendides monuments anciens est un de ses principaux atouts. A refaire, avec un guide cette fois, qui pourra nous raconter les détails qui nous échappent, qui pourra faire vivre et parler les pierres :)

Infos Utiles

Localisation de la ville d’Autun


A découvrir aussi

Commentaires
Lire les articles précédents :
Palais Jacques Coeur, plus belle maison gothique de France
Palais Jacques Coeur, plus belle maison gothique de France

C'est une maison de rêve, pour ceux qui aiment le Moyen-âge, en plein centre de Bourges. Visite photographique d'une maison...

Fermer