Quatrième église du monde

Santíssima Trindade : Église de la Très Sainte Trinité de Fatima

Voir aussi :

Le sanctuaire de Fatima, plus important lieu de culte catholique du Portugal a inauguré sa nouvelle église en 2007. C’est l’église de la très Sainte Trinité, que je surnomme « le camembert ».

Fatima est le quatrième lieu de pèlerinage au monde, après Guadalupe au Mexique, le Vatican et Lourdes. La basilique actuelle était bien trop exigüe face à tant de fidèles, venus parfois de très loin pour prier la Vierge Marie. Cette gigantesque nouvelle église porte son sobriquet de camembert pour des raisons évidentes : c’est une église cylindrique, plate et blanche. Elle ne possède pas moins de 8000 places assises !

Église de la Sainte Trinité à Fatima
Église de la Sainte Trinité à Fatima
Intérieur de la Sainte Trinité
Intérieur de la Sainte Trinité

Intérieur de l’église

L’église possède une jolie iconostase de style byzantin, le point central et unique de toute la décoration de cet édifice moderne… trop moderne encore pour présenter les œuvres d’art que d’autres lieux de culte ont mis parfois des siècles à obtenir.

Détail de la décoration de l’Abside
Détail de la décoration de l’Abside
Autel de la Très Sainte Trinité
Autel de la Très Sainte Trinité
8000 places assises
8000 places assises

La lumière ambiante de l’église n’agresse pas : ce ne sont pas de vulgaires néons, à aucun moment on ne voit la moindre ampoule allumée. La lumière naturelle, c’est le bien.

Sièges en cercle
Sièges en cercle

Personnellement, je reste mitigé sur cette église. Elle est très laide sur bien des aspects, et très belle sur d’autres : ça serait très beau si c’était un centre des congrès, c’est moche si c’est un espace qui devrait être rempli de charges émotionnelles, comme une église par exemple…

Entrée monumentale de l’église
Entrée monumentale de l’église

Les 12 portes

L’imposante entrée du Christ. Sur le parvis est écrit le nom « Igreja da Santíssima Trindade », église de la très Sainte Trinité. J’apprécie beaucoup l’immense effort que Fatima a dû faire pour avoir une aussi grande « calçada à portuguesa », pavement portugais, si caractéristique des trottoirs lusitaniens.

Une des 12 entrées
Une des 12 entrées
Citation biblique gravée sur la porte
Citation biblique gravée sur la porte

En plus de la porte principale (habituellement fermée) du Christ, la Très Sainte Trinité possède 12 portes, une par disciple. Sur chacune des portes, une citation de la Bible. Le nouveau lieu de culte possède beaucoup de ce type de citations, disséminées un peu partout.

Fontaines de l’église
Fontaines de l’église
Pièces de monnaie au fond de la fontaine
Pièces de monnaie au fond de la fontaine

Sur ce plan d’eau, par exemple, il est écrit « fontaines, bénissez le seigneur ! ». En plus petit, sur l’écriteau, on peut lire une petite phrase qui nous dit qu’il ne faut pas jeter de pièces de monnaie dans l’eau. Conseil évidemment pas suivi par les visiteurs… C’est rempli de pièces

Ingénierie et architecture

Les proportions de l’église sont monumentales, mais, pour ceux qui sont habitués à un grand centre commercial, ce n’est guère plus impressionnant. Je dirais que ce que l’on retient surtout, c’est l’organisation des espaces : c’est vaste, c’est calme, idéal pour se recueillir, pour peu que les petites vieilles arrêtent de caqueter. Le paysage autour n’est pas coupé, ils ont respecté une hauteur maximale à ne pas dépasser : inutile de gratter les cieux pour en imposer.

Quatrième église du monde
Quatrième église du monde
Partie de derrière de l’église
Partie de derrière de l’église
Autre vue arrière de la Sainte Trinité
Autre vue arrière de la Sainte Trinité
Filets brise-soleil
Filets brise-soleil

Ce qui est sûr, c’est qu’elle est très bien conçue au niveau de l’ingénierie : de supers accès, une très bonne prise en charge du son comme je vous l’expliquerai plus loin dans cet article, une belle lumière ambiante, et de beaux espaces. Tout pour bien écouter la messe, que ce soit en intérieur, ou, comme cela arrive si souvent sur un sanctuaire lieu de pèlerinage, en extérieur. Sur la photo, nous pouvons observer ces « brise-soleil », qui permettent de faire de l’ombre aux personnes qui attendent, en plus d’être esthétique, et en plus d’être un « clin d’œil » aux filets de pêcheurs. Vraiment bien fait.

Jean-Paul II

Statue de Jean Paul II
Statue de Jean Paul II

A l’entrée, nous sommes accueillis par la statue de feu le pape Jean Paul II (João Paulo II en Portugais), qui avait une dévotion toute particulière vis à vis de Fatima. En effet, la tentative d’assassinat qui eut lieu contre sa personne le 13 mai 1981 sur la place Saint Pierre correspond avec l’anniversaire de l’apparition de la vierge aux trois enfants bergers à Fatima. Le pape attribuera le fait de ne pas être mort ce jour-là à l’intervention divine de la vierge de Fatima, et s’y rendra par trois fois (j’y étais lors de la deuxième visite, un demi-million de personnes au même endroit, ça reste gravé dans la mémoire).

C’est rigolo de voir les gens qui se prennent en photo avec, c’est LE lieu de la nouvelle église, dirait-on. Il existe d’autres statues, si on fait le tour de l’église, de personnalités ecclésiastiques de premier ordre pour Fatima.

Les nouvelles chapelles

Mais il n’y a pas qu’une nouvelle église qui a été construite, à Fatima. Dans le sous-sol, que l’on peut entrevoir lorsque d’en haut on regarde les fontaines installées en contrebas, il existe plusieurs chapelles, et autres endroits bien pratiques… Encore un espace étrange. Autant je trouve l’église très bien conçue, autant cet endroit-là laisse à désirer : trop bruyant, pas intimiste pour un sou, avec un carrelage de métro moche ou de salles de bains publiques moches, je vous laisse juger.

Entrée des chapelles
Entrée des chapelles

Il existe deux entrées de ce type pour accéder aux chapelles. L’autre entrée, quasi identique et aux lignes tout aussi épurées, est flanquée de poubelles publiques immondes. On se demande : l’architecte a tout bien réalisé, mais il n’avait pas pensé à ce détail, qui a pourtant beaucoup d’importance ? Dommage.

Couloir des chapelles
Couloir des chapelles
Calme de l’église de la Sainte Trinité
Calme de l’église de la Sainte Trinité
Offrandes dans le mur
Offrandes dans le mur

Le sous-sol est donc organisé autour de ce couloir. Des panneaux indiquent un peu partout qu’il ne faut pas faire de bruit, mais… c’est bruyant. Comme c’est un couloir, tout résonne beaucoup, il n’y a pas vraiment de solution. Chaque porte sur la gauche correspond à une chapelle, qui servent soit de lieu de culte alternatif à la grande église, soit de confessionnaux : Fatima est très connue pour ses confessionnaux, si vous avez quelque chose à vous reprocher, c’est l’occasion d’y aller, le service est rapide dirait-on.

Pour garder la pureté des lignes, les concepteurs ont trouvé la solution : intégrer les troncs aux offrandes directement dans le mur. Une petite inscription sur le carrelage, et hop! Je trouve ça fort quand même. Les dessins qui sont présents sur les murs sont comme tout le reste ici : épuré. Pourquoi pas, mais ça me donne quand même l’impression d’avoir été dessiné un peu à la va-vite, on peut faire épuré sans perdre en élégance.

Carrelage des chapelles
Carrelage des chapelles

Mais il n’empêche que c’est une bonne idée. Le carrelage blanc, c’est toujours ingrat de toute façon, c’est sûr qu’ils ne devaient pas avoir voulu cet aspect de toilettes publiques. Et puisque on parle de toilettes publiques…

Toilettes en sous-sol de l’église
Toilettes en sous-sol de l’église

Les toilettes de Fatima sont donc très classieuses, enfin, celles des hommes, je ne suis pas parti vérifier celles des femmes.

Chapelle de l’église de la Très Sainte Trinité
Chapelle de l’église de la Très Sainte Trinité

Une des chapelles pour la prière. Notez la personne prosternée à gauche. Beaucoup de gens arrivent ici après avoir marché des jours, soit pour demander à Dieu quelque chose, soit pour remercier Dieu quelque chose (on paye donc sa « promesse » : « Dieu, si tu me guéris, je viendrais de Paris à Fatima à pied », par exemple).

Expositions

Le sanctuaire possède également désormais de grandes salles d’expositions. Dans ces salles sont souvent exposés les résultats d’activités qui avaient été organisées par la ville de Fatima. Ici, un concours de dessin pour les enfants du Portugal. Ils ont de très chouettes installations, ce doit être un honneur que d’être ici.

Expo à Fatima
Expo à Fatima

Pour finir, je vous laisse avec une photo qui sera sans doute le sujet d’un prochain article : l’Eglise de Notre Dame de Fatima Marie-Médiatrice.

Expo sur les églises consacrées à ND de Fatima
Expo sur les églises consacrées à ND de Fatima

Commentaires
Lire les articles précédents :
Monastère de Seiça (certains disent couvent...)
Mosteiro de Seiça : monastère abandonné portugais

Le monastère et la chapelle de Seiça. Un monastère abandonné, en pleine campagne portugaise, loin de tout.

Fermer