Plage du Pedrogão, Portugal

Praia do Pedrógão, plage du centre du Portugal

Voir aussi :

Je vous présente la « Praia do Pedrógão », une des plus belles et méconnues plages du centre du Portugal. Son nom de Pedrógão vient des rochers qui la coupent en deux, du mot portugais « pedra », pierre en français.

Plage du centre

Située à mi-chemin entre Lisbonne et Porto, elle reste éloignée des grands axes routiers contrairement à ses grandes soeurs de Nazaré ou de Figueira da Foz, l’épargnant sans doute du tourisme de masse. Il faut, pour y arriver, traverser une épaisse forêt.

Il faut traverser une forêt de pins avant d'arriver à Pedrogão.
Il faut traverser une forêt de pins avant d’arriver à Pedrogão.

La commune de Coimbrão, dont dépend le village, est éloigné de quelques kilomètres. Le village est, en dehors de l’été, assez petit. On peut le dire, en hiver, il n’y a pas un chat. Mais c’est cet éloignement relatif qui protège cette plage des méfaits du bétonnage touristique.

Elle possède la particularité d’être en fait constituée de deux plages très différentes : la Praia do Pedrógão « classique » ou Praia Norte, et, après avoir traversé un petit chemin ensablé auprès de quelques rochers de taille réduite, la « Praia Nova » ou Praia Sul. Cette « plage neuve » est moins envahie par les estivants, car elle n’est pas juste en face du village de Pedrógão, et son étendue de sable est moins vaste, en largeur.

L’océan est toujours agité.
L’océan est toujours agité.
Roches et eau de mer
Roches et eau de mer
Praia Nova do Pedrógão
Praia Nova do Pedrógão

Le paysage est sûrement très différent de celui que pouvaient regarder les portugais il y a trois siècles. Le tremblement de terre 1755 est venu tout détruire, y compris le village de Parades, ancêtre du village actuel. De ce village, il ne reste rien. Les premiers habitants du village actuel ne sont venus qu’en 1835, lorsque des gens de Coimbrão sont venus commencer la pêche industrielle de la sardine.

Plage touristique

Chaque année, il y a de plus en plus de monde à Pedrógão. Le Portugal est à la mode, et la froideur de l’océan ne rebute pas les nombreux touristes qui viennent profiter des fabuleuses plages du centre et du nord du pas. Il faut dire que la plage du Pedrógão possède un camping, et une aire de stationnement pour les camping-cars. Ceux qui veulent séjourner ici doivent plutôt partir à la recherche d’un appartement en location plutôt qu’une chambre d’hôtel. C’est un tourisme bon enfant, on vient en famille, pour profiter du sable et du soleil.

Cette plage encore éloignée du tourisme de masse, peut-être par manque d’infrastructures d’accueil, possède encore ses traditions et ses pêcheurs. Nulle part ailleurs on peut acheter du poisson aussi frais!

Les pêcheurs préparent les filets. Avec le temps, il y a de moins en moins de pêcheurs traditionnels...
Les pêcheurs préparent les filets. Avec le temps, il y a de moins en moins de pêcheurs traditionnels…
Autrefois, les touristes aidaient à tirer les filets. Le tracteur est quand même plus pratique.
Autrefois, les touristes aidaient à tirer les filets. Le tracteur est quand même plus pratique.
On pêche toute l'année, ce n'est pas que pour les touristes.
On pêche toute l’année, ce n’est pas que pour les touristes.

Plage océanique

Ceux qui connaissent les plages océaniques savent pourquoi la largeur de la bande de sable de la plage est importante : les marées. Plus l’étendue de sable est large, plus la marée haute mettra de temps à arriver jusqu’à nous, ou, comme sur la photo, jusqu’à la poubelle.

Poubelle à la plage
Poubelle à la plage

Cette plage est reconnue comme étant accessible aux personnes handicapées. Du coup, il y a un écriteau en braille, que vous pouvez apercevoir sur la photo suivante, entre la douche et le panneau des analyses de l’eau (qui donc est bonne, l’eau est très régulièrement contrôlée pendant l’été).

douche à la plage
Douche à la plage

La région de la ville de Leiria dans laquelle nous nous trouvons est occupée pour une bonne partie par le « Pinhal de Leiria », la pinède de Leiria : la forêt est partout présente dans la région, ce qui est également le cas pour les plages. On aperçoit sur la photo la forêt toute proche, qu’il a d’ailleurs fallu traverser pour venir.

Plage et Pinède
Plage et Pinède

Comme partout dans le pays, les trottoirs sont pavés à la portugaise, et sont parfois d’authentiques œuvres d’Art.

Trottoirs portugais à la plage
Trottoirs portugais à la plage.

Il existe de nombreux équipements pour s’adonner à son sport de plage favori : foot de plage, volley et n’importe quel autre sport où un peu de sable suffit :) Si en plus il y a du vent, vous aurez de jolies vagues pour faire du surf ou du body-board (attention quand même au drapeau rouge…).

Toujours difficile de se garer en bord de mer...
Toujours difficile de se garer en bord de mer…
Petit vent, petites vagues
Petit vent, petites vagues
Nature, Sable et Océan
Nature, Sable et Océan
Seule face à l’océan
Seule face à l’océan

La tempête de 2014

Chaque année, c’est de pire en pire. On a beau fermer les yeux, le bouleversement climatique est bien là. On se souvient de la terrible année 2013, qui dévasta la région de Leiria, avec un nombre incalculable d’arbres tombés sur les câbles de haute tension. Mes parents avaient eu l’électricité coupée pendant une semaine ! Je vous laisse imaginer à quoi peut ressembler la vie à la campagne sans électricité et tout le confort moderne qui va avec. Même pour des personnes qui ont connu ça durant toute leur enfance, ce n’est pas simple à gérer!

La passerelle nous donne une bonne indication du sable manquant…
La passerelle nous donne une bonne indication du sable manquant…

En cette fin de saison hivernale, ce sont les côtes portugaises qui ont souffert, avec de nombreux dégâts sur les infrastructures touristiques. Inutile d’en rajouter : ces dégâts ne sont pas si catastrophiques que ça, ceci n’empêchera pas les touristes de venir. Mais les nombreuses machines mises à disposition pour remettre la plage en état coûtent cher, ce qui, dans un pays en crise, n’est pas forcément une bonne chose.

Si les machines chargées de remettre du sable sur la plage sont arrêtées, c’est parce que c’est l’heure de la pause.
Si les machines chargées de remettre du sable sur la plage sont arrêtées, c’est parce que c’est l’heure de la pause.
Il ne reste plus que les rochers et les déchets, où l’été dernier nous étalions nos serviettes de plage.
Il ne reste plus que les rochers et les déchets, où l’été dernier nous étalions nos serviettes de plage.

J’ai profité de mes vacances au Portugal pour aller faire un tour sur cette plage que je connais si bien, et constater de mes yeux ce qui s’est passé. Plusieurs jours après les faits, je ne suis pas le seul à être curieux et venir voir, d’autres badauds viennent se promener le long de la plage, pour observer tout ce sable dans les rues, poussé par la force de l’Océan en furie. Tout le sable qui manque sur la plage s’est retrouvé dans le village !

Le muret sépare la plage du trottoir et de la route
Le muret sépare la plage du trottoir et de la route

En regardant les bars construits à même le sable, on se dit que c’est un miracle qu’ils n’aient pas été emportés, on dirait presque que la tempête s’est arrêtée pile au pied des installations. Le mur au fond de la plage, à côté des colonies de vacances gérées par Caritas n’a pas eu cette chance, et a été emportée par les vagues. Rien qu’un bon maçon ne puisse reconstruire rapidement.

C’est un miracle que les bars n’aient pas été emportés par la tourmente.
C’est un miracle que les bars n’aient pas été emportés par la tourmente.

Du côté du rond-point avec le bateau, celui qui sépare les deux plages du Pedrógão, ce constat : autant la Praia Nova a souffert, autant la Praia Velha (celle qui n’a pas de constructions) semble avoir été épargnée. Une solution pour le futur, qui ne devrait pas plaire aux surfeurs de la région : peut-être construire une digue qui freinerait les ardeurs de la mer ? De plus, ça nous permettrait d’avoir un peu plus souvent le drapeau vert pour que l’on puisse se baigner…

Accessoirement, je suis aussi parti faire un tour à Osso da Baleia, une autre plage des environs : beaucoup moins de dégâts. Il est vrai que c’est une des rares plages « sauvages » de la région, accessible en voiture, il n’y a pas grand-chose qui puisse souffrir d’une tempête. Par contre, il faudra un bon coup de balai pour remettre tout le sable à sa place !

Le sable a essayé de grignoter la route.
Le sable a essayé de grignoter la route.
Cette plage sera à nouveau accueilllante pour l’été qui arrive.
Cette plage sera à nouveau accueilllante pour l’été qui arrive.
Il y a toujours des résistants à partir en dernier. Attention, les soirées peuvent vite devenir très fraîches au bord de l'Océan !
Il y a toujours des résistants à partir en dernier. Attention, les soirées peuvent vite devenir très fraîches au bord de l’Océan !
Soleil couchant sur l'Océan
Soleil couchant sur l’Océan
Plage hors-saison. Pas trop envie de me baigner, mais quel régal pour les yeux !
Plage hors-saison. Pas trop envie de me baigner, mais quel régal pour les yeux !

Commentaires
Lire les articles précédents :
Allauch, village provençal aux portes de Marseille
Allauch, village provençal aux portes de Marseille

La petite ville provençale, où Pagnol venait jouer dans ses collines, défend toujours ses traditions et son art de vivre.

Fermer